Nestlé adore nos animaux de compagnie

MultinationaleChiens, chats, lapins, tortues et autres perruches…

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

Chiens, chats, lapins, tortues et autres perruches… Qu’est-ce que Nestlé les aime, nos animaux de compagnie. Il faut dire qu’avec les gammes de produits qui leur sont destinés, le géant veveysan empoche des milliards. Au cours des dernières années, ce segment de produits fait en effet partie de ceux à avoir atteint la fourchette de croissance organique ambitionnée (entre 5-6%) par Nestlé. Rien que l’année dernière, les nombreuses marques regroupées sous le nom Nestlé Purina PetCare ont vu leurs ventes augmentées de 5,3% pour dépasser les 12 milliards de francs.

Notre dossier: Nestlé

Si cette croissance se maintient, elle devrait même devenir, dès cette année, la quatrième branche (en termes de produits) la plus importante du groupe en devançant celle des plats préparés et à cuisiner. Que ce soit en Amérique du Nord, en Amérique latine, en Europe, la nourriture pour animaux a été un véritable vecteur de croissance pour le géant de l’agroalimentaire. «Les produits pour animaux de compagnie ont continué à enregistrer une forte croissance à travers toute l’Amérique latine», confirme le groupe en évoquant notamment le Brésil, dont les propriétaires ne lésinent pas à la dépense lorsqu’il s’agit de gâter leurs petits protégés.

L’autre secteur à s’être porté particulièrement bien en 2016 concerne Nestlé Waters, avec une croissance de 4,5% des ventes d’eau en bouteille. Ce segment reste toutefois le plus faible du groupe (toujours en termes de produits) avec des revenus de 7,9 milliards de francs. A nouveau, cette situation résulte de bonnes performances dans l’ensemble des zones géographiques couvertes par le groupe. «Une forte croissance a également été réalisée par les marques Perrier et San Pellegrino, qui se sont développées deux fois plus vite que le portefeuille grand public», précise Nestlé en signalant également la croissance organique de Nestlé Pure Life, supérieure à la moyenne de Nestlé Waters.

Plus globalement, les résultats ont été en deçà des attentes. Le bénéfice net notamment était inférieur au consensus établi par Reuters. Attendu à 9,59 milliards de francs, il n’a pas dépassé les 8,5 milliards. Le groupe a justifié ce résultat en évoquant «un ajustement d’impôts différés non monétaire exceptionnel et d’un ajustement des stocks de Nestlé Skin Health». Quoi qu’il en soit, les marchés n’ont pas bien encaissé ces chiffres. Après avoir plongé en début de session, l’action Nestlé a finalement repris du poil de la bête en fin de journée et a bouclé sur une perte de 0,96%, à 72,45 francs.

Créé: 17.02.2017, 10h01

Articles en relation

Le nouveau patron met Nestlé au régime

Alimentation Après avoir manqué ses prévisions pour la quatrième année consécutive, le groupe veveysan revoit ses ambitions à la baisse pour 2017 et accélère ses plans d’économies. Plus...

Un patron exceptionnel prend la tête de Nestlé

Agenda 2017 A l’instar de la multinationale vaudoise, l’économie suisse se prépare à un exercice riche en événements. Tour d’horizon. Plus...

L’action Nestlé dégringole depuis le mois d’août

Bourse Le titre de la multinationale veveysanne a perdu 14% en trois mois et demi. Une telle évolution suscite des questions. Plus...

«George Clooney n’est pas qu’une star que nous payons»

Marketing Comment vendre une marque? Nestlé répond à l'heure où le marketing est bousculé par les réseaux sociaux. Plus...

Facebook 13'000 salariés, Nestlé 335'000 employés

Top des bourses Les firmes basées sur la technologie écartent les industries classiques. Sauf les Suisses. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

Caricatures

La sécurité n'est plus le souci majeur des Genevois
Plus...