Chine: après l’économie, le sport

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

C’est un défi de taille que s’est lancé Pékin en 2015, lorsque le président Xi Jinping a détaillé un plan en cinquante points pour transformer le pays en un bastion du football. Comme souvent, les ambitions ont été immenses: le plan visait à créer 50 000 écoles de foot à travers le pays en une décennie et, l’année précédente, l’Etat avait décrété que ce sport devait obligatoirement faire partie du curriculum de chaque écolier.

Pour faire briller la nation à travers la planète? Les hautes instances veulent surtout encourager la pratique du foot pour que les foules soient en bonne santé. Un peu comme Michelle Obama a promu une nourriture saine pour lutter contre l’obésité aux Etats-Unis.

Mais le football a longtemps été synonyme de corruption en Chine. Des joueurs de l’équipe nationale ayant participé à la Coupe du monde en 2002 – la seule fois où la nation a été représentée à un tel tournoi – sont par la suite passés par la case prison pour s’être entendus sur des résultats avant les matches. Le fait que bon nombre de clubs aient pu déménager ou changer de nom suite à l’arrivée de nouveaux propriétaires a aussi poussé les foules à se désintéresser du ballon rond.

Les choses ont-elles changé? Dans les stades, l’engouement paraît l’annoncer, mais la route est longue. L’intervention de Pékin pour freiner les «investissements irrationnels» dans son championnat a été massivement saluée sur les réseaux sociaux, ce qui en dit long sur la méfiance qui règne encore vis-à-vis de ce sport.

Quant à la méthode, la Chine applique les recettes qui ont si bien marché pour l’économie: on part s’inspirer chez les spécialistes, on collabore avec eux pour en retirer le meilleur et faire mieux ensuite avec des moyens colossaux. Nul doute que pour le foot cela fonctionnera, nul doute aussi qu’il faudra patienter une décennie avant de considérer la Chine comme une menace sur les pelouses. Former des jeunes, même quand il y en a des centaines de millions, cela prend du temps. Page 8

(TDG)

Créé: 08.01.2017, 21h42

Richard Etienne, rubrique Economie

Articles en relation

Pékin veut recadrer le football business en Chine

Sport Les transferts et les salaires record de joueurs vers le pays de Mao explosent. Un signe de folie et de réel engouement. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.