«Un groupe, même très bien géré comme Nestlé, peut être dynamisé»

AlimentationLe paquebot veveysan fait face à des temps houleux. Le point avec Yasmina Barin, analyste financière senior chez Syz Group.

Le siège veveysan de Nestlé. Le groupe vient de publier ses résultats trimestriels.

Le siège veveysan de Nestlé. Le groupe vient de publier ses résultats trimestriels. Image: Patrick Martin

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

Stagnation des ventes à 21 milliards de francs (+0,4%) et croissance organique de 2,3% alors qu’elle atteignait encore 3,9% un an plus tôt, les résultats trimestriels de Nestlé montrent que les temps sont durs pour le secteur alimentaire. Le point avec Yasmina Barin, analyste financière senior chez Syz Group.

Faut-il s’inquiéter de la stagnation des revenus de Nestlé au premier trimestre et cela depuis plusieurs années?

Les revenus ne sont pas la donnée la plus importante, car ils peuvent varier fortement, touchés par ce que nous appelons dans notre jargon «les effets périmètres». Ces derniers peuvent, par exemple, prendre la forme de cession ou rachat d’actifs comme la vente d’une marque. Le chiffre d'affaires est également sensible à l'évolution des taux de change. Nous préférons donc, nous concentrer sur l’évolution de la croissance organique, qui ne subit pas ces distorsions et permet de comparer la dynamique de croissance de Nestlé avec ses concurrents.

La croissance organique du géant veveysan est pourtant la plus faible de ces dernières années…

Ce trimestre s’inscrit effectivement parmi les plus faibles de la dernière décennie. Il est toutefois important de relever le fait que tout le secteur pâtit d’un environnement de prix resté difficile, dans un contexte d’inflation toujours basse. Ceci affecte tout le secteur qui peine à faire croître ses ventes au-delà de 3% par an. De surcroît, nous noterons que la base de comparaison était particulièrement difficile, puisque l'année 2016 était bissextile. Certains effets saisonniers sont également à prendre en considération à l’exemple des fêtes de Pâques, très tardives cette année.

Faut-il toutefois imaginer un changement de cap pour le paquebot Nestlé?

Globalement leurs résultats restent très solides. Maintenant un groupe, même très bien géré, peut être dynamisé. Tout récemment, nous en voyons l’exemple avec Unilever. Ce groupe a annoncé des virages stratégiques majeurs comme la cession prévue de ses margarines. Kraft et Heinz, déjà très rentables, ont également vu leurs marges progresser de manière significative depuis leur rachat par Berkshire Hathaway, la société d’investissement dirigée par Warren Buffett. Mark Schneider, le nouvel administrateur délégué, semble en tout cas vouloir apporter ce nouvel élan chez Nestlé. Dans un premier temps par la simplification et l'optimisation des processus de gestion puis par le dépoussiérage de son portefeuille de marques.

Les attentes des analystes, concernant Nestlé, ne sont-elles pas trop élevées?

Les investisseurs sont souvent impatients. Mark Schneider a d’ailleurs souhaité replacer leurs attentes à des niveaux plus réalistes. Une prudence qui pourrait notamment permettre à Nestlé de surprendre positivement les marchés au cours des prochains trimestres. (TDG)

Créé: 20.04.2017, 15h03

Yasmina Barin, analyste financière senior chez Syz Group. (Image: DR)

Articles en relation

Nestlé tourne la page de l’ère Brabeck

Histoire Dans l'après-midi, durant l'assemblée générale, le président passera les clés de la maison à son successeur: Paul Bulcke Plus...

Le nouveau patron met Nestlé au régime

Alimentation Après avoir manqué ses prévisions pour la quatrième année consécutive, le groupe veveysan revoit ses ambitions à la baisse pour 2017 et accélère ses plans d’économies. Plus...

Nestlé a réalisé un exercice 2016 décevant

Alimentation Le numéro 1 mondial de l'agroalimentaire a dégagé l'année dernière un profit qui se monte à 8,5 milliards de francs. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

Caricatures

Rapport d'experts pour le nouvel avion de combat
Plus...