Sunrise est resté dans le rouge en 2015

TélécommunicationsAffichant des ventes en repli l'an passé, le groupe va nommer Peter Kurer, l'ancien homme fort d'UBS, à la présidence. Un nouveau directeur général est également annoncé.

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

Sunrise est resté dans le rouge l'an passé. Conséquence des charges liées à son entrée en Bourse et à son refinancement, le numéro deux helvétique des télécommunications a essuyé une perte nette de 113 millions de francs. L'opérateur change de patron et de président.

Evoquant le départ du directeur général Libor Voncina, le président sortant du conseil d'administration, Lorne Somerville a indiqué jeudi devant la presse à Zurich avoir abordé le sujet avec l'intéressé durant l'été. Tous deux sont arrivés à la conclusion que l'opérateur avait besoin de sang neuf pour sa prochaine phase de développement, a-t-il ajouté.

Pour succéder au Slovène, le conseil d'administration a porté son choix sur Olaf Swantee, qui a récemment quitté son poste de directeur général de l'opérateur britannique de télécommunications mobiles EE, né de la fusion entre T-Mobile et Orange. Avec le récent rachat de EE par British Telecom, le double national suisse et néerlandais était libre, a poursuivi Lorne Somerville.

Connaissant Olaf Swantee de longue date, le président de Sunrise a alors tenté, avec succès, de le convaincre de revenir en Suisse. Avant de diriger EE de 2011 à 2016, il a oeuvré dès 2007 au sein de la direction générale de France Télécom, en tant que responsable des activités en Europe d'Orange, la division mobile du géant français.

Peter Kurer à la présidence

Titulaire d'un diplôme en économie de l'Université d'Amsterdam et marié à une Suissesse, M. Swantee a débuté sa carrière en 1990 en Allemagne dans le groupe informatique américain Compaq, puis à Boston et Genève pour Digital Equipment (DEC). Retour chez Compaq (Suisse) en 1998, ce dernier ayant acquis DEC, puis Hewlett Packard (HP) Suisse dès 2002, le groupe ayant alors acquis Compaq.

M. Somerville a aussi loué le travail «fantastique» de Libor Voncina à la tête de Sunrise ces trois dernières années, avec comme point d'orgue l'entrée en Bourse de l'opérateur sis à Zurich en février 2015. Partenaire de la société d'investissements britannique CVC Capital Partners, l'ex-propriétaire du groupe qui en contrôle encore près de 25%, M. Somerville renonce comme prévu à son fauteuil de président.

M. Somerville, qui sollicitera toutefois un nouveau mandat d'administrateur lors de l'assemblée générale du 15 avril, a repris la présidence de Sunrise en juillet après le décès subit de Dominik Koechlin. Pour succéder au Britannique, le conseil d'administration propose d'élire Peter Kurer, ancien et éphémère président d'UBS.

Sunrise motive la candidature de M. Kurer par sa grande expérience dans la direction d'une entreprise cotée en Bourse. Actuellement partenaire de la société d'investissement BLR & Partners, à Thalwil (ZH), M. Kurer a notamment présidé entre 2008 et 2009 l'organe de surveillance du numéro un bancaire helvétique UBS, après en avoir dirigé les services juridiques depuis 2001.

Perte nette légèrement réduite

Côté performance, Sunrise a légèrement réduit sa perte nette l'an passé, celle-ci passant de 115 à 113 millions de francs. Sans tenir compte des coûts liés à l'entrée en Bourse et de ceux résultant du refinancement de la société, 175 millions de francs, Sunrise affiche un bénéfice net de 45 millions.

Malgré un nombre de clients en hausse à 3,28 millions, le chiffre d'affaires s'est replié de 4,8% au regard de 2014 à 1,98 milliard de francs. Le tassement a notamment pour origine les baisses des tarifs d'itinérance, et la baisse des ventes de smartphones en lien avec la migration de la clientèle vers les abonnements mensuels au détriment des formules à prépaiement.

Sunrise a aussi souffert de la vigueur de franc, celle-ci ayant pesé sur les ventes de mobiles ainsi que les revenus de hubbing, soit le négoce de minutes de télécommunications internationales, a expliqué M. Voncina. Les charges ajustées des effets uniques et autres coûts de restructuration ont elles aussi diminué, de 9,5% à 619 millions de francs.

La baisse reflète notamment la réorganisation annoncée en septembre laquelle s'est traduite par la suppression de 160 emplois, l'opérateur employant à fin 2015 1701 salariés à temps plein, contre 1874 un an auparavant. Au final, le résultat d'exploitation ajusté avant intérêts, impôts, dépréciations et amortissements (EBITDA) a fléchi de 1,8% à 627 millions de francs.

Chiffres noirs pour 2016

Sunrise a aussi raboté ses investissements à 275 millions de francs après le pic de 356 millions en 2014. Il en est allé de même pour son endettement net, qui a fondu de 2,9 à 1,64 milliard.

Pour l'année en cours Sunrise escompte des revenus entre 1,89 et 1,93 milliard de francs et un EBITDA ajusté de 600 à 620 millions. Et le résultat net s'inscrira en zone positive. (ats/nxp)

(Créé: 10.03.2016, 08h03)

Mots-clés

Articles en relation

La ComCom contrainte de revoir des tarifs

Suisse La Commission doit réexaminer les tarifs de télécommunications dans un litige entre Sunrise et Swisscom. Plus...

Bilan trimestriel de Sunrise en demi-teinte

Télécommunications Le chiffre d'affaires de Surise sur neuf mois s'est élevé à 1,46 milliard de francs, contre 1,52 milliard l'an dernier à la même période. Plus...

L'opérateur Sunrise va supprimer 165 postes

Suisse La réorganisation envisagée est lourde: elle concerne près de 10% des effectifs. Elle est justifiée par une volonté d'alléger les structures et de réduire les coûts. Plus...

Publicité

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

Caricatures

Traversée du lac
Plus...