SP dégrade la note de Shell

PétroleLa dégringolade des cours du brut est à l'origine de l'abaissement de la note par Standard and Poor's. Cinq autres majors pétrolières sont en sursis.

La note de Royal Dutch Shell a été abaissée de 'AA-/A-1+' à 'A+/A-1'

La note de Royal Dutch Shell a été abaissée de 'AA-/A-1+' à 'A+/A-1' Image: Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

L'agence de notation Standard and Poor's (SP) a abaissé lundi les notes de crédit de Royal Dutch Shell et prévenu qu'elles pourraient encore baisser, comme celles de cinq autres majors pétrolières, dont la française Total, en raison de la dégringolade des cours du brut.

«Nous avons abaissé notre notation de Royal Dutch Shell de 'AA-/A-1+' à 'A+/A-1' et placé la note de crédit à long terme sous surveillance négative», a indiqué l'agence américaine dans un communiqué. Cela correspond à une dégradation d'un cran des notes de crédit à court et long termes.

Total, BP et les autres

Les notations de cinq autres poids lourds du pétrole et du gaz ont également été placées sous surveillance négative, ce qui signifie qu'elles sont susceptibles d'être abaissées à leur tour: celles du français Total, du britannique BP, de l'italien Eni, de l'espagnol Repsol et du norvégien Statoil.

«Il y a une forte probabilité de dégradation d'un cran des notes de plusieurs majors européennes intégrées», qui pourrait intervenir dans les deux semaines suivant la publication de leurs résultats annuels, a souligné SP.

«L'ampleur de la chute des prix du pétrole - 52% en moyenne en 2015 - ne sera pas couverte par les réductions de coûts et d'investissements décidées par la plupart des compagnies pétrolières au cours de l'année», a-t-elle ajouté. Le maintien, pour la plupart d'entre elles, d'un dividende généreux au détriment des investissements affectera à terme les projets générateurs de trésorerie, a-t-elle estimé.

Cette annonce fait suite à la révision à la baisse par l'agence d'évaluation financière, le 12 janvier, de ses prévisions des prix du pétrole et du gaz pour 2016. SP anticipe désormais un baril de Brent à 40 dollars cette année, à 45 dollars en 2017, et à 50 dollars par la suite.

(afp/nxp)

(Créé: 01.02.2016, 21h42)

Mots-clés

Articles en relation

Le bénéfice net de Shell divisé par huit en 2015

Pétrole Le groupe anglo-néerlandais Royal Dutch Shell a réalisé un bénéfice net 2015 situé entre 1,6 et 2 milliards de dollars, en chute libre par rapport à 2014. Plus...

Shell prévoit la suppression de 2800 postes supplémentaires

Energie Le futur groupe fusionné a décidé de prendre de nouvelles mesures en plus des 7500 emplois déjà biffés. Plus...

Shell annonce l'arrêt de ses forages en Alaska

Controverse Après des tests décevants, le groupe pétrolier a décidé d'arrêter ses forages, très controversés aux USA, les résultats n'étant pas assez concluants. Plus...

Shell va supprimer 6500 postes en 2015

Pétrole Le groupe pétrolier anglo-néérlandais a annoncé cette mesure pour faire face à la chute des cours du pétrole. Son bénéfice net est en baisse de 25%. Plus...

Publicité

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

Caricatures

Séisme en Italie
Plus...