La Une | Mercredi 3 septembre 2014 | Dernière mise à jour 02:40
Batteries

Leclanché a aggravé sa perte en 2012

Mis à jour le 05.03.2013

Le fabricant vaudois de cellules lithium-ion de grand format a aggravé sa perte nette à 15,2 millions, après 11,6 millions en 2011.

Un employé de Leclanché.

Un employé de Leclanché.
Image: Keystone

Articles en relation

Mots-clés

Signaler une erreur

Vous avez vu une erreur? Merci de nous en informer.

Partager & Commenter

En 2012, le chiffres d'affaires de Leclanché s'est accru, de 20%, à 16,1 millions de francs, a indiqué le fabriquant vaudois ce mardi. Mais il s'est dans le même temps enfoncé dans les chiffres rouges, avec une perte nette de 15,2 millions de francs.

En proie actuellement à de graves problèmes de liquidités, Leclanché explique l'augmentation de sa perte par des retards dans le lancement d'une nouvelle ligne de production et dans le déploiement de modules de stockages pour les particuliers. Cette situation a donné lieu à des commandes moins élevées que prévu. Le carnet de commandes vaut actuellement 9,8 millions de francs contre 29,8 millions un an plus tôt.

Le chiffre d'affaires a augmenté principalement grâce à une hausse de 177% dans le secteur des cellules et systèmes lithium-ion de grand format à 3,5 millions de francs. Les produits mobiles ont généré 8,8 millions de francs ( 10,9%). Comme prévu, les activités de distribution ont diminué, de 10,2%, à 3,8 millions.

Les effectifs sont restés stables. La société emploie 117 personnes, dont 57 à Yverdon et 66 à Willstätt en Allemagne.

Financement problématique

En ce qui concerne ses besoins de financement, aucune solution définitive n'a encore été trouvée, indique Leclanché. Vendredi dernier, la société vaudoise a annoncé avoir obtenu une prolongation de son prêt-relais de trois mois, soit jusqu'au 30 juin. Ce financement permet de poursuivre les activités jusqu'à la fin avril, explique son communiqué.

Leclanché étudie aussi des pistes passant par une rationalisation de son organisation et un renforcement de ses capacités de vente et de production. Il espère aussi profiter d'un programme de subvention de 50 millions d'euros du gouvernement allemand pour des projets de stockage de courant.

L'entreprise, basée à Yverdon-les-Bains (VD), est passée ces dernières années du statut de fabricant de piles traditionnelles à celui de producteur de cellules lithium-ion. Celles-ci sont destinées notamment aux voitures électriques et au stockage d'énergies renouvelables. (ats/Newsnet)

Créé: 05.03.2013, 10h31

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

Caractères restants:

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.
Aucun commentaire pour le moment