Le sort de Vögele se joue en grande partie à Genève

DestinLe détaillant textile schwytzois, employeur de plus de cent personnes sur l’arc lémanique, se chercherait un repreneur.

Photo d'illustration.

Photo d'illustration. Image: Patrick Martin

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

Depuis une semaine, le sort de Charles Vögele Holding AG, domicilié à Pfäffikon, se joue en grande partie à Genève. Le nouveau plus gros actionnaire de la société schwytzoise, Aspen Trust Services, est en effet conseillé par le gérant indépendant Memento SA, dont les bureaux sont situés près de l’Université.

Cette firme néo-zélandaise agit comme trustee pour le compte d’Elarof Trust et sa part dans le capital de Charles Vögele Holding AG atteint 13,7%. «Après avoir beaucoup souffert au cours des dernières années, le commerce de détail offre de réelles perspectives d’embellie», estime Alessandro Mauceri, directeur de Memento SA et ex-conseiller à la clientèle en gestion de fortune à la Banque Cantonale Vaudoise.

Charles Vögele Holding AG se trouve toutefois encore confronté à de grosses difficultés. L’évolution du cours de son action, cotée au SPI (Swiss Performance Index, l’indice de la Bourse suisse le plus suivi) en témoigne: celle-ci valait plus de 120 francs en février 2006, près de 70 francs en avril 2011, près de 20 en juillet 2014 et seulement un peu plus de 5 hier à la clôture (voir infographie).

Un déclin persistant
Ce détaillant de textile est actif dans sept pays d’Europe, au-delà de la Suisse: Allemagne, Autriche, Pays-Bas, Belgique, Slovénie, Hongrie et Liechtenstein. Il emploie 1550 collaborateurs en Suisse, dont 110 dans les cantons de Vaud et Genève. Et depuis huit ans les affaires de Charles Vögele Holding AG déclinent.

Son chiffre d’affaires diminue en effet depuis 2008 et l’entreprise n’a plus réalisé de bénéfice depuis 2010. Tout indique en plus que ces tendances se sont prolongées au cours de l’exercice écoulé (les résultats seront publiés le 26 avril). Le distributeur devra en outre négocier avec UBS, Credit Suisse et Deutsche Bank les termes d’un crédit à hauteur de 250 millions de francs.

La plupart des spécialistes ne doutent guère que Charles Vögele s’entendra avec ces trois établissements. Les deux premiers font d’ailleurs partie de ses actionnaires les plus importants. Cette probabilité n’atténue pas pour autant les difficultés de positionnement du détaillant sur un marché du textile proprement saturé.

Migros vend
L’enseigne schwytzoise, vouée à une clientèle plutôt mûre, subirait tout particulièrement la concurrence de Schild et C&A. En 2009 un certain André Maeder aurait bien tenté de rapprocher l’esthétique de Charles Vögele de celle, plus jeune, de H&M. En engageant même Pénélope Cruz et sa sœur Monica comme ambassadrices. Mais sans succès durable.

Dans ce contexte, la firme schwytzoise se chercherait un repreneur depuis au moins un an. A cette fin elle aurait même mandaté la banque d’affaires américaine Lazard. Contactée par nos soins, la direction de Charles Vögele n’a pas voulu commenter d’éventuels espoirs d’absorption.

Une chose est sûre. La Fédération des coopératives Migros vient de réduire légèrement sa participation dans le capital de l’entreprise. Celle-ci excédait encore 5% la semaine passée. (TDG)

(Créé: 23.02.2016, 20h31)

Cliquez sur l'image pour agrandir

Articles en relation

Charles Vögele enregistre une baisse de ses résultats

Confection Le chiffre d'affaires net de Charles Vögele est en baisse de 13% à 392 millions. Le groupe de confection schwytzois a souffert de l'abandon du taux plancher de l'euro. Plus...

Vögele ferme dans les Rues-Basses, douze employés licenciés

Genève Le groupe de confection schwyzois ferme sa succursale de la rue de la Croix-d'Or. En cause: un loyer trop élevé. Plus...

Publicité

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

Caricatures

Herrmann en vacances
Plus...