Le siège d'UBS France perquisitionné

EnquêteLe juge financier chargé de l'enquête sur le démarchage présumé de riches clients français pour ouvrir des comptes en Suisse a fait procéder à une perquisition au siège parisien de la banque.

Image: ARCHIVES / PHOTO D'ILLUSTRATION/Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

Une perquisition a été diligentée mercredi au siège parisien d’UBS (UBSN 15.15 0.33%) France, menée par le juge financier chargé de l’enquête sur le démarchage présumé de riches clients français pour ouvrir des comptes en Suisse, ont annoncé une source proche du dossier et la banque.

«Dans le cadre de son enquête ouverte en février 2012, le juge d’instruction Guillaume Daïeff s’est rendu, une nouvelle fois, dans les locaux du siège parisien d’UBS France», a indiqué la filiale française du numéro un bancaire suisse.

Dans ce dossier, UBS France et sa maison mère ont été mises en examen pour démarchage illicite. Le juge les a placées sous le statut intermédiaire de témoin assisté pour les faits de blanchiment de fraude fiscale.

Un acte normal

La perquisition menée mercredi est «un acte normal dans ce genre d’enquête. Animée par une volonté de transparence totale, UBS France y a de nouveau apporté son concours», selon le communiqué. «UBS France entend comme depuis le début de cette enquête, poursuivre pleinement et sereinement sa coopération avec la justice», poursuit la banque.

Les juges financiers parisiens soupçonnent la banque d’avoir mis en place un système de démarchage illicite de clients en France les incitant à ouvrir des comptes non déclarés en Suisse dans les années 2000.

Une amende record

En juin, UBS France avait écopé d’une amende record en France de 10 millions d’euros (un peu plus de 12 millions de francs), infligée par le gendarme français du secteur, l’Autorité de contrôle prudentiel (ACP), pour «laxisme» dans le contrôle de pratiques commerciales pouvant relever du blanchiment de fraude fiscale. Une décision que la banque conteste devant le Conseil d’Etat.

Outre la banque et sa filiale française, un ancien directeur général d’UBS France, Patrick de Fayet, un ancien dirigeant du bureau d’UBS à Lille et un cadre salarié d’UBS à Strasbourg ont également été mis en examen pour démarchage illicite (afp- ats/Newsnet)

(Créé: 27.11.2013, 14h40)

Mots-clés

Articles en relation

UBS envisagerait une solution négociée avec la France

Evasion fiscale Une reconnaissance de culpabilité pourrait être envisagée par la maison-mère UBS dans le conflit qui l'oppose avec la justice française en matière d'évasion fiscale. Plus...

Quatre collaborateurs d’UBS sous enquête en Allemagne

Justice Quatre personnes soupçonnées d’avoir aidé des clients à transférer de l’argent d’Allemagne en Suisse sont dans le collimateur de la justice allemande. Plus...

La Suisse doit encore améliorer la transparence

Evasion fiscale Le forum de l'OCDE sur la transparence fiscale s'est achevé vendredi sur une note plutôt positive pour la Suisse: les efforts ont été salués par les partenaires... qui attendent d'autres progrès. Plus...

Arrêté en Italie, l'ex-cadre d'UBS pensait être à l'abri

Conflit fiscal Raoul Weil, interpellé à Bologne, connaissait le mandat d'arrêt international émis à son encontre par les Etats-Unis. A moins que des blancs-seings de la Finma et de la CFB lui aient donné un excès de confiance. Plus...

Les banquiers suisses ont peur de quitter le territoire

Evasion Fiscale Certaines institutions genevoises inciteraient leurs employés vivant en France voisine à rejoindre le territoire helvétique. Plus...

[Alt-Text] >

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

Caricatures

La plus belle victoire de Stan
(Bild: Herrmann) Plus...