La Une | Jeudi 30 octobre 2014 | Dernière mise à jour 15:05
Sécheron

Le projet Wyss-Bertarelli a été retenu par Merck

Par Richard Etienne. Mis à jour le 22.05.2013 9 Commentaires

Le dossier Campus Biotech, du consortium qui réunit messieurs Wyss et Bertarelli, l’EPFL et l’Université de Genève, rachètera le site de Merck Serono dans le quartier de Sécheron. Une année de suspense prend fin.

Le site de Merck Serono à Sécheron.

Le site de Merck Serono à Sécheron.
Image: Laurent Guiraud

Mots-clés

Signaler une erreur

Vous avez vu une erreur? Merci de nous en informer.

Partager & Commenter

Le Campus Biotech a été retenu par Merck! Le site de Sécheron, qui accueille le bâtiment emblématique de Merck Serono, et qui était mis à la vente depuis près d’une année par le groupe pharmaceutique allemand Merck, a enfin été vendu.

Patrick Aebischer, président de l’EPFL, Jean-Dominique Vassalli, recteur de l’Université de Genève, Ernesto Bertarelli, président de la fondation du même nom, le conseiller d’Etat genevois Charles Beer et le chef du département fédéral de l’économie Johann Schneider-Ammann ont annoncé aux médias à Berne à 12h30 que le projet du consortium avait été choisi.

Favori des politiciens et des chercheurs, à Genève comme en Suisse, l’offre de l’EPFL, de l’UniGe, du docteur Hansjörg Wyss et de la famille Bertarelli vise à transformer une partie du site de Sécheron en un Institut Wyss similaire à celui qui existe déjà à l’Université Harvard, à Boston. Baptisé «Campus Biotech», celui de Genève entend, selon un communiqué, «créer un centre d'excellence dans les domaines de la santé, de la biotechnologie et des sciences de la vie au bout du lac et apporter un nouveau souffle de vitalité et de compétitivité à ce secteur dans la région lémanique».

Ernesto Bertarelli, l’ancien propriétaire du site de Sécheron (avant sa vente à Merck), qui à cet égard avait été critiqué ces derniers mois, peut aujourd’hui se réjouir: «Nous sommes absolument enchantés de pouvoir aller de l’avant avec Campus Biotech. Nous avons été très encouragés par le soutien très large remporté par notre projet, dont nous sommes convaincus qu’il apportera une immense valeur à la région lémanique et à la Suisse dans son ensemble», dit-il. L’EPFL et l’Université de Genève occuperont 15’000 m2 du site de Sécheron. En ce qui concerne les surfaces restantes, le consortium annonce qu’il «cherchera à attirer des start‐up, des industries et d’autres sociétés qui pourraient bénéficier de cet environnement entrepreneurial et scientifique tout à fait exceptionnel.» Vu le nombre de jeunes pousses dans les sciences de la vie sur le pourtour lémanique, on peut penser qu’ils n’auront pas trop de peine à trouver.

La nouvelle annoncée à Berne aujourd’hui met fin à un long suspens et à de nombreuses rumeurs, alors que les négociations au sein de chez Merck sont restées des mois durant totalement secrètes. La presse a, selon des sources proches du dossier, appris par bribes qu’une petite dizaine de dossiers avaient répondu favorablement à l’appel d’offres de Merck en juillet 2012. La fermeture de Merck Serono à Genève avait été annoncée trois mois plus tôt.

La proposition du consortium a été rendue publique par les principaux intéressés le 5 décembre dernier. Les tenants du projet ont fait part de leur intention d’investir 125 millions dans cet institut. Cette offre, qui associe l’Université de Genève et l’EPFL, a été saluée par les autorités cantonales qui ont annoncé leur intention de la soutenir à hauteur de trois millions de francs par an.

Dans un premier temps, des observateurs ont jugé que, faute d’argent, l’offre du consortium ne serait pas retenue. Les autres dossiers avaient semble-t-il mis davantage sur la table, alors que le bâtiment de Sécheron est évalué à entre 300 et 450 millions de francs. Parmi les autres offres proposées à la firme de Darmstadt figurent celles de promoteurs alémaniques, de trois Genevois liés à un fonds d’investissement britannique et d’une banque. D’autres fonds étrangers se seraient également manifesté. Le groupe Latsis aurait fait une offre alléchante et Credit Suisse créé un fonds dédié à l’acquisition du site. Merck devait initialement trancher à la fin de l’année dernière. Son retard a contribué à la propagation des rumeurs.

Début mai, des nouveaux bruits ont laissé entendre que le Campus Biotech avait quand même de grandes chances d’être retenu. L’ancien professeur de médecine interne aux HUG et actuel président du Novartis Venture Fund, Francis Waldvogel, parmi d’autres, a fait pression pour influencer Merck en faveur du projet favori des Genevois. La question du zonage semble avoir joué un rôle clé. Le 9 chemin des Mines se trouve sur une zone industrielle (donc peu rentable) que l’Etat ne veut pas déclasser, ce qui le rend moins attractif pour les investisseurs. Cette situation aurait conduit plusieurs candidatures à se retirer. L’offre le plus appropriée paraissait être celle du consortium, dont les activités répondent à des critères industriels. Elle retrouvait donc sa place parmi les favorites.

La vente est aujourd’hui finalisée. Dans un communiqué, Hansjörg Wyss et Ernesto Bertarelli annoncent que l’EPFL recevra dans le cadre du Campus Biotech 100 millions de francs de la Fondation Wyss. Celle de Bertarelli s’engage à contribuer mais le montant n’est pas encore annoncé.

(TDG)

Créé: 22.05.2013, 12h48

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

Caractères restants:

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

9 Commentaires

micka olivier

22.05.2013, 13:03 Heures
Signaler un abus 58 Recommandation 4

Je leurs souhaite plein succès dans leur projet Répondre


Reller Sebastien

22.05.2013, 13:52 Heures
Signaler un abus 44 Recommandation 3

Bravo très beau projet Répondre