Le commerce de détail suisse sur le pied de guerre

Taux de changeDepuis jeudi dernier, certains commerçants locaux n’ont pas perdu de temps pour adapter drastiquement leurs prix

Les commerçants de détail suisses sont en train de mener d'âpres discussions avec leurs fournisseurs, pour qu'ils adaptent les prix à la baisse de l'euro par rapport au franc.

Les commerçants de détail suisses sont en train de mener d'âpres discussions avec leurs fournisseurs, pour qu'ils adaptent les prix à la baisse de l'euro par rapport au franc. Image: Christian Beutler/Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

Vendredi matin, chez Batiplus à Puidoux, après une longue séance, Nicolas Brunner, Pierre Jutzi et Urs Lüscher décident de la réaction à adopter en réponse à la décision prise un jour plus tôt par la BNS d’abolir le taux plancher entre le franc et l’euro. Pour lutter contre la nouvelle valorisation de la devise suisse, les trois associés optent pour une adaptation quasi-immédiate à cette nouvelle donne économique. Résultat, une baisse de 16,5% de leurs prix dans la nuit de vendredi à samedi. «Depuis 2011, où nous avions changé nos prix onze fois, cette adaptation n’en reste pas moins la plus violente», rappelle Nicolas Brunner.

Commerce en ligne concerné

Une telle réactivité s’est également retrouvée dans le commerce en ligne. Le site Ricardoshops.ch annonçait hier «la réduction de 15% des articles de la quinzaine de commerçants allemands disponibles sur sa plate-forme de vente». Quant à Hotelplan, il propose désormais des destinations de vacances jusqu’à 20% moins chères.

Dans les grandes surfaces, les choix stratégiques diffèrent. Coop, par exemple, a opté pour une adaptation rapide de certains produits. «Dès aujourd’hui, les quelque 200 sortes de fruits et légumes importées verront leurs prix réduits d’environ 20%», détaille Urs Meier, porte-parole qui rajoute que le géant orange a pris contact, vendredi dernier, avec l’entier de ses fournisseurs pour leur demander de s’adapter au plus vite.

Discussions avec les fournisseurs

De tels pourparlers, Manor assure en avoir engagé avec les siens et vouloir répercuter sur sa clientèle les avantages découlant des taux de change. Mais pour le moment, ce dernier se garde bien de fournir une quelconque date. Idem d’ailleurs chez Migros, qui parle de dures négociations pour permettre à ses clients de bénéficier de ce taux, mais rappelle qu’une grande partie de ses produits provient de ses propres usines.

En réalité, tous n’ont pas la même capacité à s’adapter, confrontés le plus souvent à des stocks achetés lorsque l’euro valait encore 1 fr. 20 ou dépendant «du bon vouloir des importateurs», comme on l’explique chez Emil Frey, où le mot d’ordre est d’attendre de voir ce qui va se passer.

Forte baisse des marges

Certains préfèrent toutefois prendre le taureau par les cornes, à l’exemple de Philippe Giauque, propriétaire de plusieurs enseignes d’accessoires de golf (Golf Center) en Suisse romande. «Nous pensons qu’il vaut mieux perdre 15% de marge sur nos ventes plutôt que de voir notre clientèle partir à l’étranger», explique l’entrepreneur genevois, convaincu que les efforts pour la fidéliser une seconde fois seraient alors bien plus importants.

Chez Batiplus, à l’inverse, le modèle d’affaires du groupe permet de faire preuve d’une plus grande souplesse sans trop de dommage sur les marges. «Dans 70% des cas, les commandes se font au jour le jour, explique Nicolas Brunner. Du coup nous pouvons réagir très rapidement et adapter nos prix à ces variations des taux de change entre monnaies.» (TDG)

(Créé: 19.01.2015, 21h55)

Articles en relation

Les Genevois se ruent sur les magasins français

Consommation Le taux de change favorable profite surtout aux frontaliers qui travaillent en Suisse, considèrent les consommateurs. Plus...

L'énorme importance des exportations pour la Suisse

Infographies Trois graphiques illustrent pourquoi la décision de la BNS d'abolir sa politique du taux plancher de 1 fr. 20 pour un euro a suscité des réactions paniquées. Plus...

Taux négatifs introduits pour les clients privés

Consommateurs LODH a rompu le tabou et annoncé la répercussion des taux d’intérêts négatifs aux clients privés. D’autres banques pourraient suivre Plus...

Publicité

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

Caricatures

Migrants: déjà 2700 morts en Méditerranée cette année
Plus...