Hublot anticipe une année 2016 plus difficile

BaselworldLa marque horlogère vaudoise estime qu'une croissance des ventes de 3 à 4% serait déjà ambitieuse.

Le président de Hublot, Jean-Claude Biver, est également présent à Baselworld.

Le président de Hublot, Jean-Claude Biver, est également présent à Baselworld. Image: Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

Hublot a vu ses ventes croître de 14% en 2015. La marque horlogère vaudoise en mains du géant français du luxe LVMH a même enregistré une progression de 23% en monnaies locales. Pour 2016, le CEO d'Hublot estime qu'une hausse de 3 à 4% serait déjà ambitieuse.

«Le Japon a connu une très forte croissance l'an dernier. En cinq ans, on y a enregistré une progression à deux chiffres», a déclaré à l'Agence télégraphique suisse (ats) lors de Baselworld, Ricardo Guadalupe, directeur général (CEO) de la marque.

Hublot a également réalisé en 2015 une «belle performance» en Europe et au Moyen-Orient. Par contre, la marque a subi un recul en Russie et dans les pays de l'Est.

«Rester réaliste pour 2016»

Le ralentissement chinois n'a pas eu beaucoup d'impact sur les ventes d'Hublot. La Chine ne représente que 7% du chiffre d'affaires qui se monte aux alentours de 500 millions de francs.

Les attentats du 13 novembre ont eu un impact négatif sur la fin de 2015 et le début de 2016. «Les touristes ont peur d'aller à Paris» et certains grands magasins parisiens ont vu leur chiffre d'affaires chuter de moitié, a précisé Ricardo Guadalupe.

Selon lui, il faut donc «rester réaliste pour 2016 et une croissance de 3 à 4% pour la marque serait déjà ambitieuse». Hublot, qui est partenaire de l'UEFA dans le cadre de l'Euro de football, espère que la manifestation ramènera les touristes dans la capitale française.

Hausse de prix

Par rapport au franc fort, Hublot a dû réagir et augmenter ses prix au total de 12% dans la zone euro durant l'année 2015. A contrario, la marque les a baissés de 8% aux Etats-Unis, en raison de la force du dollar.

Dans un monde globalisé, une différence de prix, selon les pays, de plus de 20% n'est pas possible, observe Ricardo Guadalupe. Surtout pour des montres haut de gamme où le prix est élevé.

L'an dernier, Hublot a beaucoup progressé dans son entrée de gamme, soit les montres valant entre 6000 et 10'000 francs. Pour les grandes complications, valant plus de 100'000 francs, c'était plus compliqué, précise le CEO.

Interrogé sur la création d'un modèle connecté, Ricardo Guadalupe a répondu que la marque réfléchit plutôt à un bracelet connecté. «Toutefois, cela ne fait pas partie du métier d'horloger et nécessite de collaborer avec de nouveaux métiers et par conséquent des investissements importants».

Hublot possède 800 points de vente dans le monde, dont 77 boutiques mono-marque, dont toutes ne lui appartiennent pas. La marque emploie 500 personnes au niveau mondial, dont 340 à Nyon (VD). (ats/nxp)

(Créé: 19.03.2016, 10h37)

Mots-clés

Articles en relation

Tissot table sur une croissance de 3 à 6% en 2016

Baselworld Les ventes ont légèrement reculé en 2015, le fort ralentissement en Chine et les attentats de Paris plombant les activités. Plus...

La marque Raymond Weil a crû de 5% en 2015

Baselworld La marque indépendante a tiré profit de son positionnement géographique avec ses deux principaux marchés, les Etats-Unis et l'Angleterre. Plus...

Ventes au-delà de 1,5 milliard de francs pour Longines

Baselworld La marque St-Imier, qui appartient à Swatch Group, a vendu environ 1,4 million de pièces en 2015, un chiffre stable. Plus...

Publicité

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.