Géant du pneu, Michelin biffe plus de 700 emplois

FranceLe groupe de productions de pneus va supprimer 706 emplois sur son site de Joué-les-Tours, dans l'ouest de la France.

Image: ARCHIVES/AFP

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

Les syndicats SUD, CFDT et CGC ont signé mercredi le plan social entérinant un accord conclu fin novembre avec Michelin, (ML 89.3 1.34%) le géant français du pneu. La CGT n'a en revanche pas pris part au vote.

Michelin a décidé de réduire la voilure dans le cadre d'un arrêt programmé de la production de pneus poids lourds dans le département de l'Indre-et-Loire, dans lequel se trouve son site. L'accord avait été conclu après trois mois de négociations émaillés par plusieurs grèves.

Michelin avait annoncé en juin dernier son intention de regrouper à La Roche-sur-Yon la production des pneus poids lourds et de supprimer plus de 700 postes à Joué-les-Tours à partir du 1er semestre 2015. Deux-cents postes devraient cependant être maintenus sur le site tourangeau.

Pour rappel, en octobre 2013, Michelin avait publié un chiffre d'affaires en baisse de 5,8% au troisième trimestre à 5,1 milliards d'euros (6,2 milliards de francs). Il s'était montré extrêmement prudent pour la fin de l'exercice, avertissant qu'il devrait souffrir plus que prévu de la vigueur de l'euro. (ats/Newsnet)

(Créé: 27.11.2013, 14h54)

Mots-clés

Articles en relation

L'ancien PDG de Michelin à la tête du conseil de surveillance de Somfy

CLUSES Michel Rollier succède à Jean-Bernard Guillebert, président de 1999 à 2013, n'a pas souhaité renouveler son mandat. Plus...

[Alt-Text] >

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.