Actelion a vu son bénéfice net fléchir l'an passé

PharmaciePour l'exercice en cours, la direction se veut prudente, évoquant la concurrence des génériques aux Etats-Unis et des pressions tarifaires en Europe et au Japon.

Le groupe pharmaceutique bâlois a amélioré son résultat d'exploitation.

Le groupe pharmaceutique bâlois a amélioré son résultat d'exploitation. Image: Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

Malgré des ventes en hausse l'an passé, Actelion affiche un résultat net en repli. Le groupe pharmaceutique bâlois a vu son bénéfice net se tasser de 7% au regard de 2014 à 552 millions de francs. Franchissant le cap des deux milliards de francs, le chiffre d'affaires s'est lui étoffé de 4% à un montant record de 2,04 milliards.

Exprimée en devises locales, la croissance des ventes s'est inscrite à 7%, annonce mardi le laboratoire établi à Allschwil (BL). A taux de change constants, le bénéfice net s'est également tassé, soit de 3%. Le résultat d'exploitation (EBIT) a en revanche bondi de 15% à 656 millions.

Le bénéfice net dit de base, lequel exclut les effets uniques, les revenus issus des accords de licence et de distribution, les dépréciations et les amortissements, entre autres, a pour sa part gagné 7% à 693 millions de francs. Sans tenir compte de la dissolution en 2014 de réserves constituées en raison de rabais octroyés aux Etats-Unis, l'EBIT de base s'est envolé de 20% à 814 millions.

La performance du groupe s'est située dans le haut des projections des analystes sondés par l'agence financière awp. Les experts tablaient en moyenne sur un chiffre d'affaires de 2,04 milliards de francs ainsi qu'un EBIT de base de 805 millions de francs, notamment.

Bond de l'action

Les investisseurs ont salué les chiffres présentés mardi. A l'ouverture de la Bourse suisse, le titre Actelion bondissait de 2,94% au regard de la clôture de la veille à 126,10 francs. Dans le même temps, l'indice des valeurs vedettes Swiss Market Index (SMI) amorçait la séance en hausse de 0,22% à quelque 7784 points.

Dans le détail des ventes, les revenus provenant du Tracleer, le produit-phare du laboratoire rhénan destiné au traitement de l'hypertension artérielle pulmonaire, ont continué comme attendu de s'éroder, soit de 18% à 1,21 milliard de francs. La baisse s'est cependant révélée inférieure aux attentes.

Appelé à succéder au Tracleer, dont le brevet a expiré aux Etats-Unis en novembre, Opsumit a enregistré une croissance plus modérée que prévu. Les ventes du médicament administré par voie orale ont néanmoins quasiment triplé en l'espace d'un an à 516 millions de francs. Pour les deux traitements vedettes du groupe, les analystes escomptaient des revenus de 1,21 milliard et de 524 millions, respectivement.

Ventilé selon les régions, le chiffre d'affaires a fortement progressé aux Etats-Unis, premier marché d'Actelion, soit de 27% à 1,03 milliard de francs. La performance a aussi reçu un coup de pouce à la faveur de la vigueur du dollar américain, la croissance à taux de change constants s'étant inscrite à 21%.

Impact du franc fort

En Europe, le chiffre d'affaires a en revanche reflué de 8% à 658 millions de francs. Exprimées en devises locales, les ventes sur le Vieux-Continent ont en revanche gagné 3%. Au Japon, les revenus ont augmenté de 3% à 190 millions, alors qu'ils ont diminué de 4% à 168 millions dans le reste du monde.

Dans l'ensemble, la vigueur du franc consécutive à l'abandon à mi-janvier 2015 par la Banque nationale suisse du taux plancher liant la monnaie unique et la devise helvétique a pesé à hauteur de 55 millions de francs sur le chiffre d'affaires. L'impact sur l'EBIT de base s'est quant à lui chiffré à 32 millions.

Cité dans le communiqué, le patron du groupe, Jean-Paul Clozel, s'est réjoui de la bonne tenue de l'exercice sous revue, alors que l'entreprise se trouve dans une phase de mutation. Outre le bon départ pris par l'Opsumit, homologué depuis décembre aux Etats-Unis, M. Clozel a aussi relevé le début de la commercialisation de l'Uptravi pour le traitement de l'hypertension artérielle pulmonaire idiopathique.

Prudence de mise

Evoquant l'exercice en cours, la direction du groupe se veut cependant prudente, compte tenu notamment de la concurrence des génériques aux Etats-Unis et de pressions tarifaires en Europe et au Japon. Celle-ci escompte une croissance de l'EBIT de base entre 1 et 5%, hors effets de change et facteurs imprévus.

Actelion compte notamment sur l'accélération des ventes d'Opsumit et d'Uptravi, pour compenser la baisse attendue du Tracleer. Dans un entretien accordé à awp, M. Clozel s'est par contre montré plus réservé en matière d'acquisitions potentielles. (ats/nxp)

(Créé: 09.02.2016, 09h56)

Mots-clés

Articles en relation

Actelion enregistre des résultats contrastés

Pharma Le laboratoire suisse Actelion s'attend à ce que la croissance de son bénéfice net passe la barre des 20% à taux de change constants sur l'ensemble de l'année. Plus...

Actelion dégage un bénéfice net semestriel en recul

Pharmaceutique Le groupe pharmaceutique bâlois a vu son bénéfice net baisser d'un tiers sur un an. Plus...

Publicité

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.