«Le temps partiel masculin véhicule une image négative»

GenèveJan Maisenbacher est cadre et travaille à 80%. Il est venu présenter à Genève «Teilzeitmann», littéralement «Temps-partiel-man», un projet pour valoriser le temps partiel masculin.

En Suisse, seul un homme sur sept travaille à temps partiel, contre une femme sur deux.


Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

«Aujourd’hui, neuf hommes sur dix aimeraient travailler à temps partiel. Mais un sur sept le fait.» Ces statistiques ont créé la stupéfaction, lundi à Genève, parmi la cinquantaine de femmes cadres du Career Women’s Forum (CWF) venues écouter Jan Maisenbacher. Ce cadre lucernois de 36 ans alterne entre plein temps et temps partiel depuis la naissance du premier de ses deux enfants, en 2008.

«Au niveau des ressources humaines, le temps partiel masculin paraît simple. En réalité, ça ne l’est que si quelqu’un pousse en sa faveur dans la direction de l’entreprise, explique-t-il après la conférence. Un homme qui souhaite diminuer son temps de travail renvoie une image négative: on ne le perçoit pas comme un dur, mais comme un soft guy ou comme quelqu'un de peu motivé.»

A la conquête des Romands

Depuis janvier 2014, le jeune cadre participe à la campagne «Teilzeitmann» (littéralement «Temps-partiel man»), soutenue par le Bureau fédéral de l'égalité. 20 Minuten, la NZZ ou encore Schweizer Fernsehen se sont saisis de ce projet alémanique, mais il reste très méconnu parmi les Romands. «Nous aimerions franchir le Röstigraben, explique Jan Maisenbacher. Notre but est de casser l'image négative véhiculée par le temps partiel masculin. D’où notre logo, qui fait référence à Superman, et notre devise, Un homme complet fait une carrière à temps partiel».

C'est le CWF, un club composé de femmes cadres ou indépendantes fondé à Genève en 1982, qui a repéré le projet dans la presse alémanique et invité l'orateur. L’idée a encore du chemin à faire chez les hommes. 80% des visiteurs de teilzeitkarriere.ch, le site qui héberge la campagne, sont des femmes. (TDG)

(Créé: 01.04.2014, 18h45)

Le nom et le logo du projet font référence à Superman.

Publicité

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.