La Une | Vendredi 28 novembre 2014 | Dernière mise à jour 22:19
GESTION DE FORTUNE

Arrêt du TF: la Banque Migros rembourse des clients

Mis à jour le 04.01.2013 4 Commentaires

L'établissement bancaire du groupe Migros rembourse 4,2 millions de francs à ses clients de son secteur de gestion de fortune. La banque réagit à l'arrêt publié le 1er novembre 2012.

Image d'illustration.

Image d'illustration.
Image: Keystone

Mots-clés

Signaler une erreur

Vous avez vu une erreur? Merci de nous en informer.

Partager & Commenter

La décision fait suite à l'arrêt de principe prononcé l'automne passé par le Tribunal fédéral (TF) imposant aux banques de restituer les rétrocessions reçues de tiers.

Les 4,2 millions de francs de remboursement concernent les rétrocessions de ces dix dernières années, a indiqué vendredi un porte-parole de la banque, confirmant une information du «Beobachter».

2'800 clients concernés

La mesure concerne pas moins de 2'800 clients de l'activité de gestion de fortune, a précisé le porte-parole. L'ampleur des remboursements dépend des montants déposés auprès de la Banque Migros et depuis quand ils le sont.

En vertu de l'arrêt du TF, les banques qui font de la gestion de fortune sont désormais obligées de restituer à leurs clients les rétrocessions reçues de tiers. La Haute Cour a décidé de leur appliquer sa jurisprudence valable pour les gérants de fortune.

Premier pas en 2006

Dans son arrêt de principe, le TF a rejeté un recours d'UBS. Selon lui, l'obligation de restituer des ristournes ou des rétrocessions concerne également les banques actives dans la gestion de fortune.

Tel est le cas lorsqu'elles acquièrent des parts de fonds de placement ou des produits structurés et que des commissions leur sont versées en contrepartie de la commercialisation de ces valeurs.

En 2006, le TF avait fait un premier pas dans ce sens. Il avait jugé que les gérants de fortune indépendants étaient obligés de restituer ces rétrocessions, à moins d'avoir reçu l'autorisation du client de les conserver, ce qui supposait un accord clair et indubitable. (ats/Newsnet)

Créé: 04.01.2013, 17h16

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

Caractères restants:

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

4 Commentaires

Antoine oliver

05.01.2013, 18:01 Heures
Signaler un abus 1 Recommandation 1

le résultat c'est une hausse des frais ou des commissions de gestions, que le client paie contrele versement de quelques milliers de francs en une fois de ces rétros qui du coup n'existeront plus. Répondre


Antoine oliver

05.01.2013, 18:04 Heures
Signaler un abus 1 Recommandation 1

Au bout du compte, le client perd de l'argent. Le client ne payait pas ces rétros, elles sont prises sur les commissions de gestion du fonds, que le client payait et continuera de payer.. La seule différence, c'est que le fonds versait des sous au banquier du client et maintenant, il garde tout pour lui. Le client n'y gagnera strictement rien. Répondre