Un jet sur trois décolle à vide: une société veut l'exploiter

Aviation d'affairesL'an dernier en Suisse, près de 40'000 mouvements d'appareils privés se sont fait sans passagers selon la société Stellar Labs.

Image: archives Lucien Fortunati

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

Plus du tiers des appareils d'affaires décollant ou atterrissant des aéroports helvétiques n'ont aucun passager à bord révèle une enquête de Stellar Labs. La société américaine estime que l'an dernier 38 759 vols d'avions privés – sur total de 110 741 mouvements – se sont faits à vide, le jet rejoignant une destination pour charger un client ou un de ses copropriétaires ou repartant après avoir déposé ses utilisateurs fortunés.

Ces vols à vide sont au cœur de l'activité de Stellar Labs. Lancés il y a un an aux Etats-Unis, ses services visent à mettre en commun – sur Internet bien sûr – les appareils sans passager en instance de départ, afin de pouvoir les sous-louer et amortir les frais pour leurs propriétaires. La PME californienne, qui se présente comme le «Airbnb de l'aviation d'affaires», estime que ce type de services pourrait faire baisser de la proportion d'appareils partant de Suisse sans passager de 35% à 15%.

Ceci pourrait générer «des millions d’euros d'activité additionnelle» sur un marché helvétique de la location d'appareils privés totalisant plus de 188 millions d’euros de recettes par an. Aux Etats-Unis, la société dit avoir déjà convaincu les propriétaires et exploitants d'un demi-millier de jets – environ 20% de ceux disponibles à la location – de s'enregistrer sur son site afin d'y proposer des places sur leur vol à vide.

(TDG)

(Créé: 17.02.2016, 11h16)

Mots-clés

Publicité

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.