Un géant des plantations s’installe à Genève

Matières premièresLa société singapourienne Asia Plantation Capital a choisi la Suisse pour gérer ses affaires européennes

Employant 2000 collaborateurs, le groupe singapourien APC exploite 126 plantations, principalement situées en Asie.?
EPA

Employant 2000 collaborateurs, le groupe singapourien APC exploite 126 plantations, principalement situées en Asie.? EPA

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

Conséquence concrète du récent voyage d’une délégation économique genevoise: le groupe Asia Plantation Capital (APC) installe son siège européen à Genève. Cette entreprise basée à Singapour commercialise des essences de plantes ou de bois tropicaux, mais aussi d’autres produits agroalimentaires.

Employant 2000 collaborateurs, le groupe singapourien exploite 126 plantations, principalement situées en Asie: Chine, Inde, Malaisie, Thaïlande, Sri Lanka, Myanmar. Dans ces terres, on trouve du bois de teck, du patchouli, dont on extrait de l’huile, mais aussi du vetiver, une plante notamment utilisée dans la branche des cosmétiques et des parfums. Sans oublier l’huile d’oud.

Pour le directeur du développement Stéphan Leterrier, «Asia Plantation Capital s’est spécialisé dans la production et la distillation du bois d’agar (résine de l’arbre) afin d’obtenir l’huile essentielle la plus chère du monde, l’huile d’oud». Ce composant se négocierait autour de 30 000 francs le kilo. La résine et l’huile de cet arbre, poursuit Stéphan Leterrier, «sont utilisées dans la médecine traditionnelle chinoise, les cérémonies religieuses et culturelles, dans l’industrie pharmaceutique et dans la cosmétique».

APC a choisi Genève comme tête de pont pour les marchés européens. Sa poignée de salariés est surtout dévolue à des activités de marketing. Les activités de la multinationale singapourienne ne sont pas confinées à l’Asie. APC gère aussi des plantations de pins argentés, d’épicéas ou de cyprès en Floride. Enfin, APC note que le choix de Genève, c’est également celui des organisations internationales: le canton abrite en effet le siège de la Cites, convention chargée de veiller à ce que le commerce international de plantes sauvages ne menace pas leur survie. (TDG)

(Créé: 08.03.2016, 22h50)

Articles en relation

Diabète: les oubliés de l'insuline

Santé «La production d’insuline est l'affaire de trois multinationales», relève David Beran, ce qui réduit la concurrence. Plus...

Genève renforce son pôle maritime

Multinationales Le géant américain Cargill transfère une équipe de Londres en direction des bords du Léman. Plus...

L’évasion fiscale des multinationales se complique

Multinationales Après l’OCDE, c’est au tour de l’Union européenne de taper du poing sur la table. Plus...

Fiat et Starbucks forcés de rendre les faveurs fiscales

Union européenne Bruxelles chiffre de 20 à 30 millions les «aides» reçues au Luxembourg et aux Pays-Bas. Les deux multinationales contestent Plus...

Genève accueille une autre pharma japonaise

Multinationales Menicon, un leader mondial sur le marché des lentilles, a choisi le canton pour globaliser son activité de R&D Plus...

Publicité

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

Caricatures

Dimanche sans voiture sur les quais
Plus...