UBS et Deutsche Bank passeront à la caisse

Grande-BretagneDeux établissements bancaires sont dans le collimateur de la justice britannique.

La banque est dans le collimateur de la justice britannique.

La banque est dans le collimateur de la justice britannique. Image: AFP

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

La justice britannique a déclaré illégal mercredi un dispositif utilisé par les banques suisse UBS et allemande Deutsche Bank pour éviter de payer environ 135 millions de livres (174 millions d'euros) d'impôts au total. La Cour suprême a donné raison dans un jugement au service des impôts et des douanes (HMRC), qui contestait la manière dont les deux géants bancaires payaient les bonus de certains employés.

Ces gratifications étaient versées sous forme d'actions d'entreprises créées pour l'occasion, plutôt qu'en numéraire, afin d'éviter de payer l'impôt sur le revenu et les cotisations sociales.

Actions imposables

Les services fiscaux ont fait valoir que ces actions étaient également imposables, un point de vue qui a été retenu par la Cour. L'un des juges a comparé les montages fiscaux de Deutsche Bank et UBS aux tours du célèbre prestidigitateur Harry Houdini.

«C'est une victoire importante et la confirmation par la plus haute juridiction du Royaume-Uni que l'évasion fiscale est tout simplement inacceptable», a réagi David Gauke, secrétaire d'État au Trésor.

«Le Royaume-Uni est le siège de banques parmi les plus prospères du monde et nous avons dit clairement que nous attendons qu'elles paient leur juste part d'impôts, ainsi que leurs employés», a-t-il ajouté.

Optimisation fiscale

Les pratique d'optimisation fiscale de grandes multinationales, en général par des moyens légaux, ont fait scandale ces dernières années aux Royaume-Uni.

Des géants américains de l'internet ont en particulier réussi à payer des impôts dérisoires au regard de leur activité dans le pays.

Google s'est engagé récemment à verser au Trésor 130 millions de livres d'arriérés d'impôts pour la période de 2005 à 2015 et Facebook a annoncé qu'il devrait payer plus d'impôts à l'avenir. (ats/nxp)

(Créé: 09.03.2016, 17h19)

Mots-clés

Publicité

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.