Tsipras veut «dialoguer» avec les agriculteurs

GrèceLe premier ministre grec tend la main aux agriculteurs, une des corporations les plus mécontentes des réformes à venir.

Alexis Tsipras: «Nous sommes ouverts à un dialogue approfondi et honnête avec les agriculteurs(...)»

Alexis Tsipras: «Nous sommes ouverts à un dialogue approfondi et honnête avec les agriculteurs(...)» Image: Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

Les agriculteurs, qui bloquent les routes depuis trois semaines, s'apprêtent à venir manifester à Athènes vendredi.

«Nous sommes ouverts à un dialogue approfondi et honnête avec les agriculteurs, il y a d'importantes possibilités d'amélioration (de la réforme prévue ndlr) en ce qui concerne leurs contributions de sécurité sociale, le délai dans lequel les mesures prendront effet, et plus généralement sur la nécessité de protéger leur revenu», a déclaré Alexis Tsipras dans un discours devant son cabinet.

Un dirigeant syndical des agriculteurs, Vangelos Boutas, a indiqué que cette offre serait examinée, mais confirmé la tenue prévue de la manifestation à Athènes vendredi, dans une conférence de presse après le conseil des ministres.

Manifestations quotidiennes

Les manifestants «viendront de Crète, Epire, Macédoine, car ils savent qu'il n'y a pas de lendemain» pour le secteur avec les mesures projetées, a affirmé ce leader proche de l'opposition communiste. Cette aile syndicale projette un rassemblement de tracteurs vendredi sur la plus grande place d'Athènes, la place Syntagma, en face du Parlement.

Le gouvernement a exclu que ces véhicules soient autorisés à rentrer dans le centre, tandis que plusieurs grandes coordinations paysannes régionales ont annoncé qu'elles n'avaient pas l'intention de venir en tracteurs, dénonçant une tentative de main mise politique sur leur mobilisation.

Depuis la fin janvier, les agriculteurs manifestent quasiment tous les jours en bloquant les axes principaux du pays, particulièrement aux frontières nord avec la Turquie et la Bulgarie.

La situation a failli dégénérer dans la nuit de lundi à mardi lorsque cinq camionneurs bulgares, bloqués depuis des jours avec leurs collègues, ont forcé le passage pour sortir de Grèce, brisant les barres du poste frontière de Promahona. L'un a été arrêté côté grec, les quatre autres côté bulgare.

Retraites menacées par la réforme

Les camionneurs bulgares ont répliqué mardi en formant des chaînes humaines, côté bulgare, pour empêcher la circulation.

Les blocages ont été levés mardi soir, provisoirement par les agriculteurs grecs et définitivement par les camionneurs bulgares. Le trafic était fluide mercredi matin. Selon le ministre des transports bulgare, Ivaïlo Moskovski, les agriculteurs grecs ont annoncé vouloir laisser passer les camions tous les jours de 11h à 16h.

Les agriculteurs grecs étaient jusqu'à cet été particulièrement protégés en matière d'impôts et de cotisations sociales. Mais la réforme des retraites exigée par les créanciers du pays (UE, FMI) dans le cadre du plan d'aide de 86 milliards d'euros accordé à la Grèce cet été prévoit notamment que leurs cotisations sociales, à 7% actuellement, soient relevées de trois points cette année, puis les années suivantes pour atteindre 20% en 2019.

(afp/nxp)

(Créé: 10.02.2016, 16h19)

Articles en relation

Alexis Tsipras au pouvoir depuis un an

Grèce Le premier ministre doit faire face aux critiques après la signature du plan d'aide selon les demandes des créanciers. Plus...

Athènes reconnaît l'Etat palestinien

Grèce Les députés ont voté en faveur de la reconnaissance ce mardi. En marge, Mahmoud Abbas a rencontré Alexis Tsipras. Plus...

Tsipras juge «non nécessaire» un prêt du FMI

Grèce Le premier ministre grec a estimé que la recapitalisation des banques pouvait se faire sans une nouvelle contribution du FMI. Plus...

Les déçus de Tsipras de nouveau en grève et dans la rue

Grèce Les syndicats ont appelé à protester contre une vaste refonte du système des retraites à laquelle le gouvernement d'Alexis Tsipras doit s'atteler d'ici début 2016. Plus...

Publicité

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

Caricatures

Le National pour une retraite à 67 ans
Plus...