Tetiana Bersheda: «C'est une nouvelle manœuvre»

Marché de l’artPour l’avocate genevoise du milliardaire russe Rybolovlev, mise en examen à Monaco, la partie adverse veut retarder les échéances judiciaires.

Tetiana Bersheda

Tetiana Bersheda Image: Frank Mentha

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

L’inculpation ce mardi matin à Monaco pour «violation de la vie privée» de l’avocate genevoise Tetiana Bersheda a créé un petit séisme sur le Rocher. La jeune femme qui détient la double nationalité ukrainienne et suisse défend en effet les intérêts du milliardaire russe Dmitry Rybolovlev dans le contentieux qui l’oppose au marchand d’art helvétique Yves Bouvier. Le Russe est considéré comme un notable à Monaco depuis sa reprise en 2011 du club de foot de l’AS Monaco.

Or, les deux belligérants ont entamé depuis un an un terrible bras de fer autour de la vente de 38 toiles de maîtres. Des cessions qui ont permis de constituer l’une des plus grandes collections d’art privé au monde, estimée à 2 milliards d’euros (environ 2,2 milliards de francs). Depuis maintenant une année, le Russe accuse le Suisse de l’avoir escroqué de prés de 50% de cette somme en surfacturant les Degas, Modigliani et autres Picasso vendus par l’entreprise du PDG de la société genevoise Natural le Coultre.

Une première manche fut gagnée par le Russe en février dernier à Monaco avec la garde à vue d’Yves Bouvier et de Tania Rappo, l’amie du couple Rybolovlev qui a mis en relation en 2003 Yves Bouvier et Dmitry Rybolovlev.

Le Genevois est inculpé par la suite pour escroquerie et complicité de blanchiment, Tania Rappo pour blanchiment. Elle a perçu 100 millions d’euros de commission sur les transactions.

Le deuxième round qui s’est tenu ce mardi matin devant le juge Kuentz semble en revanche tourner à l’avantage de Tania Rappo et, en sous-main, de son ami genevois. Tous deux veulent remettre en cause l’une des pièces essentielles du dossier d’escroquerie: l’enregistrement à l’insu de cette Suissesse d’origine bulgare d’une conversation au cours d’une rencontre au domicile monégasque de Dmitry Rybolovlev. Les faits se sont déroulés le 23 février 2015 à l’occasion de la fête des hommes, en vogue en Russie. Ce jour-là, Tania Rappo demande à être reçue par le milliardaire russe afin de tenter de régler le contentieux qui oppose Yves Bouvier et Dmitry Rybolovlev sur l’achat d’un tableau du peintre Rothko. Il fut cédé 140 millions de dollars par Yves Bouvier quelques mois plus tôt.

Or le milliardaire refuse désormais de régler près de 80 millions de dollars. Tania Rappo s’en inquiète. Elle livre sur la bande d’enregistrement des éléments qui vont servir par la suite de ciment à l’enquête menée à Monaco. «Cette inculpation me permet aujourd’hui de faire la preuve que cette bande a été caviardée, c'est-à-dire coupée au début et à la fin d’éléments gênants pour Rybolovlev. J’affirme que, dans cette affaire, il y a une manipulation de preuves», explique Me Frank Michel. L’avocat de Tania Rappo compte s’appuyer sur cette inculpation pour faire voler en éclats l’ensemble de la procédure ouverte à Monaco au préjudice de sa cliente.

De son côté, Tetiana Bersheda nie toute manipulation de la bande concernée qui dure exactement 10 minutes 46 secondes. L’avocate évoque une sorte d’écran de fumée destiné à retarder les échéances judiciaires: «Je considère qu’il s’agit d’une nouvelle manœuvre. J’ai agi dans le strict cadre légal au regard de la loi monégasque. L’enregistrement ne contient rien concernant la vie privée de Mme Rappo. J’ajoute que cette inculpation est assortie de la présomption d’innocence. Elle n’aura donc aucune incidence sur mon intervention en qualité d’avocat dans le dossier principal instruit à Monaco notamment pour escroquerie et blanchiment.»

L’affaire met en scène un élément important de cette rencontre, le saignant divorce qui opposait alors Dmitry Rybolovlev à son épouse Elena. Dans son audition du 17 novembre dernier, Me Bersheda décrit le contexte de l’intervention de Tania Rappo ce jour-là: «Elle a expliqué que M. Bouvier se trouvait sous forte pression du vendeur de la toile. Elle disait que le vendeur de l’œuvre avait le même avocat suisse que l’ex-épouse de Mr Rybolovlev (NDLR: maître Marc Bonnant). Elle en déduisait que si le vendeur n’obtenait pas son argent il allait faire alliance avec l’ex-épouse de M. Rybolovlev.»

Pour l’heure, c’est un âpre débat judiciaire qui s’ouvre. Me Michel estime en effet que l’enregistrement visé n’est pas valable au regard de la loi monégasque car portant atteinte à la vie privée non tant par son contenu que par les circonstances dans lesquelles il a été opéré, c'est-à-dire à l’insu de la plaignante.

Me Gérard Baudoux qui intervient désormais dans la défense de Me Bersheda estime lui, au contraire, que c’est un élément de preuve tout à fait «valable».

Reste la grande inconnue, la mise en cause ultérieure de Dmitry Rybolovlev lui-même. Interrogé par la police le 17 novembre dernier, il a déclaré ne pas avoir été informé préalablement de cet enregistrement intervenu dans un salon lors d’un aparté avec Tania Rappo et son époux: «Je ne l’ai appris que postérieurement à sa réalisation», affirme-t-il. L’inculpation du notable russe de Monaco serait à dire vrai un véritable événement. (TDG)

(Créé: 23.02.2016, 16h27)

Articles en relation

Yves Bouvier: «Il a détruit ma réputation, je détruirai sa fortune»

Marché de l'art Accusé d’escroquerie par un ancien oligarque, le Genevois, principal utilisateur des Ports-francs, prépare la riposte. Plus...

L'avocate du milliardaire Rybolovlev inculpée

Monaco Elle a été inculpée d'atteinte à la vie privée à Monaco, en marge d'un énorme litige financier entre son client et le marchand d'art genevois Yves Bouvier. Plus...

Après Singapour, Hongkong lève les séquestres sur les biens d’Yves Bouvier

Affaire des Ports Francs La mesure avait été exigée par l’ex oligarque accusant l’homme d’affaires genevois d’escroquerie dans la vente de toiles de maîtres. Plus...

La guerre des prétoires démarre dans l’affaire Bouvier-Rybolovlev

Marché de l’art La Cour d’appel de Monaco examinait hier une tentative d’annulation de toute la procédure. Récit d’un combat. Plus...

Yves Bouvier perd son combat judiciaire à Monaco

Marché de l'art Le Russe Rybolovlev accuse le Suisse d’avoir surfacturé la valeur de 37 œuvres d’art. L’oligarque n'aurait pas de connivences avec la justice monégasque. Plus...

Publicité

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

Caricatures

Hollande ne se représentera pas
Plus...