Taux négatif: les banques se frottent les mains

FinanceLes grands établissements bancaires sont largement bénéficiaires du taux d'intérêt négatif imposé par la BNS. Les clients sont les grands perdants.

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

Le taux d'intérêt négatif institué par la Banque nationale suisse (BNS) est rentable pour les grandes banques. Rien que pour Credit Suisse, il aurait rapporté de 200 à 300 millions de francs, sans aucun travail de l'établissement, affirme un dirigeant de la banque, sous couvert de l'anonymat, dans Schweiz am Sonntag.

La raison principale de ce résultat est que les banques peuvent se refinancer avec un taux d'intérêt de 0,75% au minimum sur les hypothèques, ce qui augmente considérablement leur marge. Mais cela signifie également que les clients paient beaucoup trop pour leur hypothèque. Pour UBS, le résultat n'est pas aussi bon.

Pour rappel, le 22 janvier 2015, la BNS a abaissé d'un demi-point à -0,75% le taux d'intérêt appliqué aux avoirs en comptes de virement dépassant un certain montant exonéré. Une mesure destinée à rendre les placements en francs moins attrayants, et partant, à affaiblir la devise helvétique.

(Créé: 14.02.2016, 10h50)

Articles en relation

La BNS réduit les exceptions au taux d'intérêt négatif

Politique monétaire La banque centrale helvétique a abrégé la liste des dérogations à l'application du taux d'intérêt négatif aux comptes de virement qu'elle détient. Plus...

Publicité

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

Caricatures

Migrants: déjà 2700 morts en Méditerranée cette année
Plus...