Sauter supprime 100 emplois

BâleLe groupe Sauter va supprimer 100 emplois d'ici à la fin de l'année à son siège bâlois.

(Capture d'écran du site sauter.ch)

(Capture d'écran du site sauter.ch)

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

Le groupe Sauter va supprimer 100 emplois d'ici à la fin de l'année à son siège bâlois. La moitié des employés concernés se voit offrir un nouveau poste dans la filiale allemande du spécialiste des techniques du bâtiment à Fribourg en Brisgau.

Une grande part des autres employés touchés peut s'attendre à une solution en raison des fluctuations, a indiqué mardi le fabricant dans un communiqué. Le groupe, qui emploie 2300 collaborateurs, dont 300 à Bâle, a expliqué cette situation par le franc fort.

Suite à l'abandon du taux plancher de l'euro, le groupe avait déjà introduit la semaine de travail de 44 heures, au lieu de 42 heures. Les salariés avaient dû renoncer à 5% de leur salaire.

Suppressions «incompréhensibles»

Dans un communiqué, Unia déplore ces suppressions d'emplois, alors que les collaborateurs ont offert du «travail gratuit» depuis une année. Les syndicats Unia et Syna soutiennent la commission du personnel lors des négociations et exigent la fin immédiate du travail gratuit ainsi que la rémunération des heures effectuées bénévolement.

Unia trouve cette «suppression massive d'emplois» incompréhensible, car l'entreprise Sauter se porte bien financièrement.«Les employés ont concédé de grands sacrifices pour garder leur place. C'est une honte qu'ils soient traités de la sorte». Le syndicat exhorte donc l'entreprise à ne prononcer aucun licenciement durant la première moitié de 2016. La période de consultation pour le personnel va durer jusqu'au 4 mars.

Des craintes pour le reste de la production

Selon le syndicat Syna, les collaborateurs touchés par ces suppressions de postes sont ceux de la production. La recherche et développement ainsi que la distribution restent en Suisse pour l'instant. Syna craint que le reste de la production soit délocalisé dans un second temps complètement en Allemagne pour maximiser les profits.

En 2014, le groupe Sauter a pu augmenter son chiffre d'affaires de 1,6% à 406,6 millions de francs. Les 90% de la production sont exportés. Sauter ne publie pas de chiffres de résultats. Selon le syndicat Syna, la perte s'est toutefois élevée à 1,2 million de francs en 2015. (ats/nxp)

(Créé: 02.02.2016, 15h01)

Publicité

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

Caricatures

La police française poursuit un trafiquant en Suisse
Plus...