Raiffeisen veut étendre ses affaires avec les PME

BanqueFort de son poids sur le marché hypothécaire, le groupe saint-gallois compte diversifier sa clientèle.

Image d'illustration.

Image d'illustration. Image: DR

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

A l’image d’autres banques d’assises locales, le groupe Raiffeisen n’a même pas été bousculé en 2015 par les turbulences de la conjoncture et la tempête du franc fort. Il a enregistré un résultat opérationnel en hausse de 5,9%, à 943 millions de francs, et un bénéfice net record de 808 millions de francs, qui a bondi de 6,4% grâce notamment à des ventes de participation.

Poids lourd hypothécaire

Poids lourd dans le domaine hypothécaire où il atteint une part de marché de près de 17%, le groupe poursuit sa diversification dans la gestion de fortune à travers sa nouvelle division Notenstein La Roche Banque privée – avec des actifs sous gestion de 22 milliards de francs (+3,8%). Il prévoit également de mettre les bouchées doubles dans le développement des affaires avec la clientèle entreprises.

La banque compte plus de 150 000 PME dans son portefeuille de clients en Suisse. Mais le plus souvent, la relation se limite à une affaire hypothécaire. Raiffeisen veut donc compléter sa palette de prestations dans ce segment, notamment grâce à la refonte totale de son système bancaire central d’ici à la fin de 2017. «Notre relation de base hypothécaire est une porte ouverte, remarquait hier à Lausanne Gabriele Burn, membre de la direction de Raiffeisen Suisse. Pour nous, le défi est d’approcher les moyennes entreprises de plus de 50 employés grâce aux nouveaux produits fournis par notre infrastructure informatique. Nous aurons aussi davantage de spécialistes.»

La réorganisation des agences (plus de 1000 en Suisse) va donc se poursuivre – des fermetures ne sont pas exclues – dans l’objectif de renforcer le soutien aux entreprises, en particulier dans les centres régionaux. Derrière sa stratégie de diversification, Raiffeisen répond à la pression des taux d’intérêt bas et à la concurrence en matière hypothécaire qui réduit les marges. «Ces cinq dernières années, la part des opérations d’intérêt a baissé de 10% en dépit d’une hausse des revenus, explique Gabriele Burn. On veut encore l’abaisser de 10%.»

Conditions strictes

Les affaires hypothécaires ont continué de tourner à plein régime en 2015, puisqu’elles étaient encore en hausse de 5,2%, à 159 milliards de francs. La Suisse romande n’est pas en reste, elle qui enregistre une croissance de 5,9%, à 29 milliards de francs. Le résultat opérationnel de cette région – «sur une base incomparable au groupe» – a progressé de 0,4%, à 211 millions.

Sébastien Kolly, membre de la direction du siège Suisse romande, a toutefois insisté sur le fait que cette croissance «n’a pas été permise par une prise de risque élevée». La proportion des corrections des valeurs et des pertes reste extrêmement faible (0,14% pour les corrections), selon le dirigeant. Il relève que le montant moyen de toutes les hypothèques (500 000) est de 380 000 francs (456 000 francs pour les nouvelles). Avec des conditions toujours aussi strictes: «Un ménage moyen doit être tout à fait à même de rembourser ses hypothèques si le taux remonte à 5%»! (TDG)

(Créé: 26.02.2016, 20h50)

Publicité

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

Caricatures

Hollande ne se représentera pas
Plus...