Nous ne sommes pas sortis de l’auberge

Thomas Veillet, Fondateur du site Investir.ch

Thomas Veillet, Fondateur du site Investir.ch

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

Le ton peut paraître déprimant après ce qui aura été tout de même une des meilleures semaines de l’année. Il y a huit jours, nous étions au bord du gouffre, prêts à faire un grand pas en avant. Une semaine plus tard, les «supports techniques» ont tenu le choc et les indices mondiaux se sont donné un peu d’air. Rien n’est encore gagné, loin de là, puisque la tendance baissière est encore largement imprimée dans leur ADN. Si la moisson de la semaine a été bonne, rien n’a été réglé. Et c’est là que le bât blesse. Les indices sont remontés uniquement sur des spéculations en série. On spécule sur le fait que la Banque centrale européenne «pourrait» agir puisque Mario Draghi a déclaré en début de semaine «que si c’était nécessaire, la BCE pourrait agir». Notez l’utilisation massive des «si» et du conditionnel. Sans compter que les agissements de la BCE depuis une année n’ont pas forcément apporté grand-chose à l’économie locale.

On spécule aussi sur le fait que les pays producteurs pourraient – là aussi, utilisation du conditionnel – fermer le robinet de la production d’or noir pour réduire l’offre et faire ainsi remonter le prix du baril. Sachant que le prix du brut est en corrélation directe avec l’économie, cela a son importance. Le problème, c’est que le comportement des spéculateurs est brutal. Le pétrole peut ainsi bouger facilement de 10% dans les deux sens. Et quand on sait que les investisseurs regardent ça comme étant le nouveau baromètre de la finance, cela donne une bonne idée de l’ambiance instable dans laquelle se trouvent les marchés boursiers en ce moment.

Pour faire simple, c’est moins pire que la semaine précédente, mais nous ne sommes pas encore sortis de l’auberge.

* Fondateur du site Investir.ch (TDG)

(Créé: 21.02.2016, 20h26)
Publicité

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

Caricatures

Nouvelle initiative pour un congé paternité
Plus...