Les ventes de Coop ont baissé en 2015

DistributionLe détaillant s'estime s'être bien défendu l'année dernière malgré un marché difficile et le franc fort,

Image: ARCHIVES - PHOTO D'ILLUSTRATION/Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

Coop a souffert l'an dernier du contexte morose régnant dans la grande distribution. Le chiffre d'affaires du groupe bâlois a reculé de 1,1% par rapport à l'exercice précédent à 25,9 milliards de francs, les supermarchés affichant une contraction de 1,3% à 10,5 milliards.

Coop estime «s'être bien défendu en 2015, malgré un contexte difficile et des marchés en perte de vitesse», selon un communiqué diffusé mercredi. Corrigé des effets de l'inflation et du taux de change (impact négatif du franc fort), le chiffre d'affaires du groupe ressort en hausse de 1,4%.

En termes réels, le chiffre d'affaires des 856 supermarchés ( 19 en un an) de Coop a pour sa part évolué dans la stabilité. Le grand distributeur rhénan précise y avoir constaté une progression de la fréquentation de la clientèle ( 2,4%) et un gain de parts de marché dans le domaine des produits frais.

Baisses de prix

Les baisses de prix appliquées dans les supermarchés ont représenté 200 millions de francs, note Coop dans son commentaire. Elles constituent une répercussion du recul des prix à l'importation et une réponse à l'essor du tourisme d'achat dans les régions frontalières.

Les marques propres et labels de qualité durables ont rencontré un «vif succès», avec un chiffre d'affaires de 2,3 milliards de francs (3,4%). Les produits bio ont augmenté leurs ventes de 3,7% en un an, à 1,1 milliard. Le commerce équitable (label Max Havelaar) a lui bondi de plus d'un cinquième.

Globalement, le chiffre d'affaires réalisé dans le commerce de détail s'est monté à 17,3 milliards de francs, en intégrant les combustibles et les carburants. Hors ces derniers, il affiche un recul de 1,2% ( 0,9% en termes réels en comptant les baisses de prix de 2,1% consenties), précise l'autre géant orange.

Le nombre de magasins s'est accru de 20 unités à 1998. Les effets de la fin du taux plancher de l'euro, annoncée le 15 janvier par la Banque nationale suisse, ont davantage pénalisé le secteur non alimentaire.

Des fortunes diverses

Dans le détail, les grands magasins Coop City ont réalisé un chiffre d'affaires en contraction de 5,1% à 849 millions de francs. Le mouvement s'explique par la baisse des prix (-1,8%), les chantiers de transformation de trois enseignes et la fermeture de celle de Thoune (BE), fermeture ramenant leur nombre à 31.

Les magasins Coop Brico Loisirs, au nombre de 74 toujours, ont inscrit des ventes de 633 millions de francs (-1,1%). Dans l'électronique domestique, Ing. Dipl. Fust (avec Nettoshop.ch et Schubiger) présente un chiffre d'affaires en progression de 2,3% à un milliard. Cent soixante-deux enseignes sont concernées (-4).

Dans l'électronique de loisirs et l'informatique, les 187 (-6) points de vente Interdiscount et Microspot.ch ont subi une contraction de 3,9% de leurs ventes à 945 millions de francs.

Les stations-service (Coop Mineraloel), avec leurs 294 ( 10) points de vente, ont vu leur chiffre d'affaires diminuer de 11% à 2,2 milliards de francs. La chute s'explique par la baisse des prix des carburants (-14%), dans le contexte international de recul des cours de l'or noir.

Dans le domaine de la santé, les pharmacies Coop Vitality ont généré un chiffre d'affaires en croissance de 10,4%, confirmant la bonne tenue de la branche. Trois nouvelles enseignes ont ouvert leurs portes.

Plus de 2200 magasins

Au total, toutes activités confondues, le groupe Coop exploitait 2205 magasins à fin 2015, soit quinze de plus en l'espace d'un an. Leur surface de vente représentait près de 2,7 millions de mètres carrés, une superficie en hausse de 0,3%.

Dans le commerce de gros, Coop a réalisé un chiffre d'affaires en diminution de 5,2% à 10,6 milliards de francs (mais 3,8% en termes réels), dont 7,5 milliards pour Transgourmet ( 2,5% en termes réels). Ce dernier est spécialisé dans le libre-service et les livraisons de gros en Suisse, Allemagne, France, Pologne, Roumanie et Russie.

Dans le commerce électronique, le groupe bâlois a enregistré un chiffre d'affaires de 1,2 milliard de francs. Près de la moitié du montant ( 14% à 511 millions) reviennent aux 23 magasins en ligne actifs dans le commerce de détail.

Le supermarché en ligne Coop@home a réalisé un produit de 120 millions de francs ( 5,5%). Microspot.ch a confirmé son essor avec un chiffre d'affaires de 172 millions ( 17,8%). Dans le commerce de gros, les commandes en ligne ont totalisé 698 millions ( 3,4% sur un an). (ats/nxp)

(Créé: 06.01.2016, 11h31)

Articles en relation

Les détaillants ont réalisé de bonnes ventes de feux d'artifice

Suisse Coop et Migros se sont dits satisfaits du chiffre d'affaires liés aux ventes de fusées et autres pétards. Plus...

Coop s'attend à un chiffre d'affaires 2015 en recul

Commerce de détail Le groupe de distribution bâlois pointe du doigt un marché du commerce de détail en contraction et l'abandon du cours plancher de l'euro. Plus...

Le tourisme d'achat a atteint 12 milliards de francs

Franc fort Le tourisme d'achat des Suisses s'est élevé à 12 milliards de francs en 2015, selon le président du conseil d'administration de Coop. Plus...

Coop et Migros, bons élèves

Suisse Les grands distributeurs Coop et Migros jouent les pionniers en matière environnementale, selon une enquête du WWF. Plus...

Publicité

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

Caricatures

Les robots vont-ils remplacer les humains?
Plus...