Les ministres de l'OMC profitent de Davos pour se voir

WEF 2016La Secrétaire d'Etat à l'économie a présidé samedi à Davos (GR) une réunion informelle des ministres de l'Organisation mondiale du commerce.

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

Lors de cette première rencontre après la Conférence de Nairobi, les délégations ont réitéré leur esprit d'ouverture, assure Marie-Gabrielle Ineichen-Fleisch.

Certes, les délégations ont mentionné leur priorité. «Mais elles ont montré beaucoup d'esprit d'ouverture pour accepter et comprendre pourquoi certains pays veulent traiter certains thèmes plutôt que d'autres», a déclaré la Secrétaire d'Etat à l'économie.

Plusieurs éléments communs sont ressortis des discussions à Davos réunissant des représentants de 22 pays, dont la Suisse, les Etats-Unis et la Chine. Le directeur général de l'OMC, Roberto Azevèdo, était bien entendu de la partie. Tous ont souligné l'importance du commerce et de l'emploi pour le développement.

«C'était important d'avoir cette séance maintenant pour commencer le processus «après Nairobi», explique Mme Ineichen-Fleisch. «Là-bas, nous avons eu un résultat, c'est bien, mais nous savons qu'il reste beaucoup de thèmes non résolus». A savoir tous les thèmes de Doha: l'agriculture, l'accès aux produits industriels ou encore les services.

D'autres approches

«Nous sommes tous d'accord que ces thèmes doivent être poursuivis», affirme la Secrétaire d'Etat à l'économie. La question se pose «comment?» Soit dans le cadre du cycle de Doha, c'est-à-dire que tout le monde doit faire la même chose en même temps (principe du «single undertaking») ou alors dans une autre structure.

«Nous ne sommes pas allés dans les détails, mais nous avons évoqué l'idée qu'il faudrait peut-être envisager d'autres approches», poursuit-elle. Autre nouveauté, les délégations ont suggéré d'intégrer également d'autres thèmes dans les pourparlers.

Car le cycle de Doha a été lancé en 2001. «En 2016, d'autres thèmes sont devenus tout aussi importants», relève Mme Ineichen-Fleisch. Parmi ces thèmes figurent notamment les investissements, l'e-commerce ou encore la quatrième révolution industrielle.

La représentante de la Suisse se dit «personnellement extrêmement attachée à Doha». «J'étais là quand les négociations ont été lancées en 2001, mais je suis convaincue que nous devons le faire différemment», dit-elle.

Divisions actées

Pour rappel, la 10e conférence ministérielle qui s'est déroulée en décembre à Nairobi n'a pas clarifié l'avenir du cycle de Doha. Les divergences entre les Etats-Unis et le bloc constitué de la Chine et de l'Inde étaient trop fortes.

Mais pour la première fois, la Déclaration de Nairobi a acté clairement les divisions entre ces fronts. Les Etats ont aussi accepté qu'ils n'étaient pas tous d'accord de poursuivre sur la voie de Doha.

Le résultat le plus salué restera l'accord au forceps sur la concurrence à l'exportation. Ils se sont notamment entendus sur la suppression progressive des subventions à l'agriculture. (ats/nxp)

(Créé: 23.01.2016, 17h04)

Manifestation anti-WEF

La manifestation anti-WEF a réuni seulement une vingtaine de personnes samedi à Davos (GR). Le rassemblement s'est déroulé dans le calme.


A Zoug aussi

Quelque 200 personnes qui répondaient à un appel à manifester de l'Alliance anti-WEF ont été encerclées par la police samedi après-midi à Zoug. Le rassemblement n'avait pas été autorisé.

Articles en relation

La Suisse sauve la face à Nairobi

OMC La Suisse va abandonner sa «loi chocolatière» mais elle a pu sauver un compromis «acceptable» puisqu'elle a cinq ans pour la démanteler. Plus...

Nairobi reste éveillé dans l'espoir d'un accord

Commerce mondial Les négociateurs discutaient encore vendredi soir au Kenya pour trouver un accord à la 10ème conférence ministérielle de l'OMC. Plus...

OMC: l'incertitude plane toujours à Nairobi

Commerce mondial Les discussions se prolongent au Kénya entre les membres de l'OMC, notamment sur la concurrence à l'exportation où la Suisse est exposée. Plus...

Publicité

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

Caricatures

Tamedia licencie 24 personnes
Plus...