Les exportations suisses freinées, mais pas en péril

Industrie horlogèreLa chute des ventes à Hongkong, principal marché des montres suisses, explique le recul de 3,3% sur l’année 2015.

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

La crise! Quelle crise? Annoncée comme l’année de tous les dangers pour les exportations horlogères, après la fin du taux plancher au mois de janvier, 2015 affiche finalement le troisième meilleur résultat de l’histoire de l’horlogerie helvétique. Le secteur apprécie, même s’il ne se montre pas euphorique en regard de la conjoncture, en particulier dans les pays émergents et en Chine.

L’an dernier, les exportations horlogères suisses ont atteint 21,5 milliards de francs au total, en baisse de 3,3%, selon les statistiques publiées ce mardi par la Fédération de l’industrie horlogère suisse (FH). Par comparaison, en l’an 2000, elles étaient deux fois moindres, franchissant pour la première fois la barre des 10 milliards. La valeur des montres mécaniques exportées (4,4 milliards de francs en 2000) a été multipliée quasiment par quatre à 16,2 milliards de francs, soit 80% du chiffre d’affaires total à l’exportation.

Certains très touchés

«Ce résultat est en ligne avec ce que nous pensions après le 15 janvier. La situation n’est pas catastrophique, même si certains acteurs sont très touchés», note Jean-Daniel Pasche, président de la FH, qui relève avec satisfaction qu’en volume, le nombre de pièces recule seulement de 1,6%, à 28,1 millions de montres-bracelets.

D’autant plus que l’épisode franc fort a été suivi par d’autres événements négatifs pour le marché du luxe: «Les troubles géopolitiques n’ont pas arrangé les choses», relève le président de la FH, comme les attentats de Paris, la chute des prix du pétrole ou la perte de vitesse des économies russe et surtout chinoise, sachant que l’Asie représente aujourd’hui la moitié des exportations en valeur.

Le premier marché des exportations horlogères suisses, Hongkong, qui pèse 14,3% du total, a ainsi enregistré en 2015 un recul de 23% en valeur et la Chine, au 3e rang, 4,7%. Toutefois, on assiste à un certain report des exportations du premier vers ce dernier marché, car ces derniers mois, la Chine continentale affiche une progression.

Elle ne compense toutefois pas le gros recul persistant des exportations à Hongkong. Rappelons à nouveau qu’une part importante des «nouveaux riches» chinois font leurs achats à Hongkong ou dans les villes touristiques qu’ils visitent dans le monde entier, à commencer par Paris. Or, divers incidents ont fortement touché ce commerce dans l’ancienne colonie britannique, alors que les attentats parisiens ont affecté le tourisme dans les grandes villes du Vieux-Continent.

Pas d’effet smartwatch

Dans les différents segments de prix, on note que toutes les gammes sont en repli: les garde-temps supérieurs (plus de 3000 francs) de 3,1% et les pièces entre 500 et 3000 francs de 4,3%. La catégorie 200 à 500 francs est la plus touchée (–8,7%). Quant au segment en dessous de 200 francs, leurs exportations ne perdent que 1% en 2015.

En nombre de pièces, il y a même une progression de 1,3%. Ce qui fait dire à Jean-Daniel Pasche que rien ne prouve, pour l’heure, que les fabricants de montres suisses sont affectés par les montres connectées. Il faut en effet savoir qu’on parle ici de prix à l’exportation – non à la vente chez le distributeur – et donc, si on veut faire une comparaison, les smartwatches se trouvent dans ce segment d’entrée de gamme. Et pourtant, selon les analystes, plus de 20 millions de montres connectées auraient été écoulées l’an dernier dans le monde! (TDG)

(Créé: 26.01.2016, 21h20)

Articles en relation

Les exportations résistent, mais pas dans l’horlogerie

Commerce extérieur Onze mois après le choc du franc fort, la chute des ventes à l’étranger ralentit. Ce n’est pas le cas pour les montres. Etat des lieux Plus...

Avis de tempête sur l'horlogerie suisse

Horlogerie Les exportations dégringolent depuis quatre mois: moins 12% en octobre. Les montres connectées ne sont pas mises à l’index. Plus...

La série noire se poursuit dans le secteur horloger

La Chaux-de-Fonds L'entreprise chaux-de-fonnière Monnier, active dans le décor des pièces d'horlogerie et la galvanoplastie, prévoit de licencier 22 de ses 75 employés, selon L'Impartial et L'Express. Plus...

Publicité

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

Caricatures

La police française poursuit un trafiquant en Suisse
Plus...