Les Bourses asiatiques plongent de nouveau

Marchés financiersLa Bourse de Shanghaï chute de plus de 6% en clôture, et celle de Shenzhen de plus de 7%.

Les marchés chinois sont restés instables depuis le krach de l'été 2015.

Les marchés chinois sont restés instables depuis le krach de l'été 2015. Image: Archives/AFP

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

La reprise alimentée par les espoirs d'intervention des banques centrales a fait long feu: les Bourses asiatiques sont reparties à la baisse mardi, Shanghaï en tête, déprimées par la chute de l'or noir et les inquiétudes sur l'état de santé de l'économie mondiale. Les marchés avaient pourtant repris quelques couleurs après un début d'année baissier qui a vu se volatiliser des milliards de dollars de valorisation.

Inspirées par le président de la Banque centrale européenne (BCE) Mario Dragui qui a fait miroiter jeudi de nouvelles mesures monétaires, les places financières mondiales avaient récupéré un peu de leurs pertes tandis que l'or noir repartait à la hausse.

L'optimisme avait également été alimenté par les espoirs que la banque centrale du Japon (Boj) fasse également un geste.

Marché pétrolier plombé

Mais les investisseurs sont vite revenus à la réalité, expliquent les analystes: le marché pétrolier est plombé par une offre bien trop excessive face à une demande poussive tandis que l'état de santé de l'économie chinoise continue d'avoir des effets sur l'économie globale.

«De toute évidence, les investisseurs sont en train d'évaluer des critères potentiellement délicats quant à l'état de l'économie mondiale», a dit John Carey, analyste chez Pioneer Investment Management, à l'agence Bloomberg News. «Il va peut-être falloir du temps pour sortir de cette période d'incertitudes».

Moscou ouvre en baisse

Alors que Moscou ouvrait en baisse de plus de 3%, Shanghaï a dévissé de près de 6,5% et Shenzhen de plus de 7%. La place chinoise de Shanghai, qui a déjà perdu plus de 17% depuis le début de l'année, a été plombée par des ventes massives dans un climat de panique générale, de nouvelles injections de liquidités par la banque centrale ne parvenant pas à apaiser les vives inquiétudes sur l'économie mondiale.

«Certains investisseurs n'ont plus aucune envie de se battre à contre-courant à l'approche des vacances du Nouvel an lunaire (début février), le marché est donc très vulnérable: dès que le repli des cours s'est accentué, les investisseurs paniqués se sont mis à vendre à tout rompre», a aussi expliqué à l'AFP Zhang Yanbing, analyste du courtier Zheshang.

Rechute des Bourses européennes

Les places chinoises avaient piqué du nez dès l'ouverture, dans le sillage d'une rechute la veille des Bourses européennes et américaines, alors que la glissade persistante des cours du pétrole attise les inquiétudes sur la santé de l'économie mondiale.

Le Nikkei a clôturé en recul de 2,35%, Hong Kong perdait plus de 2% en cours de séance. Séoul a fini en baisse de 1,2%. Manille et Taipei ont également subi de fortes pertes tandis que Sydney était fermé pour cause de jour férié.

Après les commentaires du patron de la BCE, les marchés devraient avoir l'oeil rivé sur la réunion de la Réserve fédérale américaine (Fed) mardi et mercredi, puis celle de la Boj vendredi.

Lors de sa dernière réunion, la Fed avait relevé les taux d'intérêt américains pour la première fois en près de 10 ans, estimant qu'il y avait des signes de reprise aux Etats-Unis comme dans le monde.

Pétrole à la peine

Parallèlement, le pétrole continuait d'explorer les tréfonds, les contrats américain comme européen tombant sous le seuil de 30 dollars dans les échanges électroniques en Asie.

Le baril de «light sweet crude» (WTI), la référence américaine, cédait 3%, à 29,43 dollars. Le baril de Brent de la mer du Nord, la référence européenne, perdait 3,7%, à 29,36 dollars.

«Ce déclin n'est guère surprenant compte tenu de la faiblesse persistante des fondamentaux», a commenté Daniel Ang, analyste chez Phillip Futures à Singapour. «Nous faisons face à un excès d'offre très important, et à une demande pas si impressionnante», a-t-il dit à l'AFP. «Il va être très difficile d'obtenir des cours plus élevés».

Selon les analystes, le répit enregistré par les cours jeudi et vendredi (+15%) s'expliquait pas les espoirs des marchés de voir la tempête de neige qui menaçait alors les Etats-Unis faire grimper la demande du fuel de chauffage. (afp/nxp)

(Créé: 26.01.2016, 08h32)

Mots-clés

La Bourse de Moscou chute de 3,5%

La Bourse de Moscou et le rouble plongeaient à nouveau mardi dans le sillage des cours de pétrole, la monnaie russe se rapprochant de ses records historiques de faiblesse malgré une courte reprise en fin de semaine dernière.

L'indice RTS (libellé en dollars) a chuté de 3,5% dans les premiers échanges avant de se reprendre, en baisse de presque 9% par rapport au début de l'année, tandis que l'indice Micex (en roubles) restait à l'équilibre.

Alors que le baril est retombé sous les 30 dollars, le rouble chutait à 81,8 roubles pour un dollar et à 88,9 roubles pour un euro, se rapprochant de ses records historiques de faiblesse face au billet vert (à plus de 85 roubles pour un dollar) et au plus bas depuis décembre 2014 face à la monnaie européenne (plus de 93 roubles pour un euro).

Le pétrole représente plus de la moitié des revenus de l'Etat russe avec le gaz. L'effondrement des cours signifie que l'économie russe, également visée par des sanctions occidentales, risque de rester en récession cette année et que le budget va manquer d'une part importante des revenus prévus.

Articles en relation

Après la Chine, les Bourses européennes dévissent

Economie Les Bourses européennes étaient à la peine, jeudi, après la fermeture prématurée de leur homologue chinoise. Plus...

Les Bourses ferment après une chute de 7%

Chine Les échanges sont définitivement suspendus pour la journée après que les pertes n'ont pu être arrêtées malgré une première interruption d'urgence. Plus...

Les bourses européennes pénalisées par la Chine

Marchés financiers La Bourse suisse comme les autres places européennes ont entamé lundi l'année 2016 sur un faux départ. Plus...

Publicité

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

Caricatures

Genève: ouverture d'une école pour surdoués
Plus...