«Le secteur a biffé 10'000 emplois en 2015»

Industrie des machinesLe franc fort provoque des secousses au sein de l'industrie des machines.

Hans Hess, président de la faîtière de la branche Swissmem, est inquiet.

Hans Hess, président de la faîtière de la branche Swissmem, est inquiet.

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

L'industrie suisse des machines a biffé 10'000 emplois l'an dernier, estime Hans Hess, président de la faîtière de la branche Swissmem. Le problème principal demeure l'érosion des marges dans le contexte du franc fort.

«Tout le monde a baissé ses prix pour rester compétitif», explique Hans Hess dans une interview accordée au supplément Indices de L'Agefi. «C'est pourquoi 35% des entreprises essuient des pertes», précise le président de Swissmem, confirmant un coefficient mentionné déjà en août dernier.

Hans Hess qualifie la situation d'assez grave. «Il faudra environ deux ans pour renouer avec les bénéfices. En 2011, un tiers des industriels, déjà touchés par le franc fort, affichait des pertes. En 2014, ils avaient tous retrouvé la profitabilité», rappelle le président de Swissmem.

Accélérer l'innovation

«Pour surmonter la crise actuelle, qui pourrait aussi durer deux ans, il faudra comme en 2011 restructurer les coûts, accélérer l'innovation et améliorer l'efficacité de la productivité», note Hans Hess.

L'association de l'industrie suisse des machines, des équipements électriques et des métaux (Swissmem) compte un millier de membres. Ces entreprises emploient quelque 325'000 personnes. Le secteur représente pas moins de 9% du produit intérieur brut (PIB) de la Suisse.

En novembre dernier, Swissmem articulait un nombre d'emplois perdus dans la branche de 4500, sur la base des chiffres au premier semestre 2015. Au troisième trimestre, l'indicateur en matière de commandes dans la branche a atteint son deuxième niveau le plus bas depuis 2005. (ats/nxp)

(Créé: 25.01.2016, 08h57)

Mots-clés

La rédaction sur Twitter

Restez informé et soyez à jour. Suivez-nous sur le site de microblogage

Publicité

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

Caricatures

La Poste présente ses nouveaux robots facteurs
Plus...