Le Salon de la haute horlogerie bat son plein et réfléchit à grandir

HorlogerieL’arrivée de nouvelles marques a donné un nouvel élan au SIHH. Il n’a pas senti le climat difficile actuel

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

A l’heure du bilan, hier après-midi, peu avant la fermeture de la 26ème édition du Salon international de la haute horlogerie (SIHH) de Genève, les marques ne se prêtaient pas au jeu des estimations dans leurs affaires.

Elles préféraient donner un dernier coup d’éclat à leurs opérations marketing pour célébrer leurs produits.

Toutefois, sans faire de la surenchère en ces temps d’incertitude sur les marchés financier et horloger, elles n’ont pas réduit de beaucoup leurs budgets dans ce salon. Réservé aux professionnels, celui-ci attire il est vrai une majorité de ceux qui vont écouler les produits de montres et de joaillerie de nombreuses grandes maisons installées à Genève et en Suisse romande.

Forte fréquentation

Ainsi, du côté de la fréquentation, la direction du salon se réjouissait hier soir de la venue durant cinq jours de quelque 14 500 visiteurs, dont 1200 journalistes.

L’arrivée de 9 nouveaux horlogers indépendants, de petite taille, a donné une nouvelle dynamique au salon, relève la direction. La présidente de la Fondation de la haute horlogerie, Fabienne Lupo, n’a pas caché qu’il y a une demande pour l’accueil de nouvelles marques.

Le «mélange entre maisons historiques et nouveaux horlogers a été très bien accueilli», a-t-elle confié à l’ATS. Fabienne Lupo a indiqué qu’il sera reconduit et peut-être même étendu lors de la prochaine édition prévue du 16 au 20 janvier 2017. Toutefois le salon devra trouver des réponses à ce succès car, admet-elle, «peut-être qu’il y a trop de monde».

Cartier en difficulté

Mercredi, le groupe Richemont s’est montré serein malgré les difficultés de certains marchés importants en Asie. Et si certaines marques rencontrent plus de difficultés, comme Cartier, la Chine continentale ne se porte pas si mal pour la plupart.

Toutefois, il est clair que la direction a resserré les rênes et ne va pas ces temps lâcher beaucoup la bride des entreprises qu’elle gouverne, parmi lesquelles A. Lange Söhne, Baume Mercier, Cartier, Jaeger-LeCoultre, Montblanc, Piaget, Roger Dubuis, Van Cleef Arpels ou Vacheron Constantin.

Un cycle d’investissements dans la production est sans doute en train de se terminer au sein du groupe genevois. Il s’agit d’éviter les surcapacités. A l’exemple de Jaeger-LeCoultre, avec la Reverso qui fête ses 85 ans, cela n’empêche pas les marques de miser sur l’innovation de ses produits historiques. Son patron Daniel Riedo relève que sa maison «fonctionne plutôt bien. Nous avons de bons arguments pour la nouvelle année 2016!»

(Créé: 22.01.2016, 20h58)

Articles en relation

Au palais des montres et des bijoux, le glamour est théâtralisé

Horlogerie Au salon SIHH, à Palexpo, les stands des horlogers de luxe rivalisent dans la mise en scène de leurs plus belles créations horlogères. Illustrations. Plus...

C'est parti pour le salon de la haute horlogerie

Genève Plus de 15'000 visiteurs sont attendus cette semaine au SIHH à Genève. Innovation et prudence sont les maîtres mots du salon. Plus...

Un SIHH pour remettre les pendules à l'heure

Exportations horlogères Les grandes maisons se retrouvent de lundi à vendredi à Genève pour leur 26e Salon international de la haute horlogerie, pour la première fois aux côtés d'ateliers indépendants. Plus...

Publicité

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

Caricatures

Autriche: un président écolo élu de justesse
Plus...