La Chine et les Etats-Unis plombent la Bourse suisse

Les mauvais signaux économiques venus d'Asie puis l'évolution négative de Wall Street ont tiré l'indice SMI vers le bas.

Image: Image d'illustration/Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

La Bourse suisse a terminé sur une note négative mardi, effaçant totalement ses gains de la veille. L'indice des valeurs vedettes, le Swiss Market Index (SMI), est repassé sous la barre des 8000 points.

En début de séance, le marché a été plombé par les mauvaises données économiques de la Chine. Les exportations chinoises ont reculé en février dernier comme jamais depuis 2009. Sur un an, elles ont chuté d'un quart, soit deux fois plus qu'attendu par les économistes. Et les importations ont baissé de 13,8%, là aussi, plus que prévu par les experts.

Sur la fin de la journée, l'évolution négative à Wall Street a encore accentué la pression sur la Bourse suisse. Et la tentative de remontée dans le courant de l'après-midi s'est vite éclipsée.

Fort repli pour Transocean

Dans le détail, le SMI a terminé en baisse de 0,60%, à 7971,15 points, le SLI a cédé 0,73%, à 1226,70 points, et le SPI a reculé de 0,56%, à 8432,54 points. Sur les trente blue chips, 24 ont reculé et 6 ont avancé.

Alors qu'il progressait encore en début d'après-midi avec la hausse des prix du pétrole, le titre de Transocean a fini en baisse de 7,4%. Il était également en fort recul en début de séance à Wall Street, où il est aussi coté. En matinée, le spécialiste américain de forages pétroliers basé à Zoug a annoncé le report jusqu'en 2020 de la livraison de cinq plates-formes de forage à un client.

Banques grandes perdantes

LafargeHolcim (-0,8%) et ABB (-1,5%) ont également souffert. Les sociétés financières figurent aussi parmi les gros perdants du jour, à l'image de Credit Suisse (-2,5%), UBS (-1,8%) et Julius Baer (-1,3%).

Le groupe d'assurance La Bâloise (-1,3%), Swiss Re (-1%) et Swiss Life (-0,9%), le tout sans information spécifique, à part pour Swiss Re que Citigroup a rétrogradé, ont aussi fini en recul. Nestlé et Roche ont chacun perdu 0,4%. Novartis a cédé 0,3%.

Dans le camp des gagnants, Adecco a pris 0,5%. Le No1 mondial du travail temporaire publiera mercredi ses résultats au 4e trimestre. Richemont a progressé de 1% sur des spéculations autour d'un éventuel intérêt au rachat de son concurrent Burberry.

Clariant a gagné 0,2%. La veille, les valeurs de la chimie avaient progressé nettement aux Etats-Unis, dans le sillage des spéculations autour d'une contre-offre de BASF sur DuPont.

Syngenta a terminé sur un gain de 0,4%. L'agrochimiste bâlois fait désormais officiellement l'objet d'une offre de rachat par ChemChina. Le délai de l'offre court du 23 mars au 23 mai. Syngenta a indiqué s'attendre à une finalisation de cette transaction d'ici à la fin de cette année. Dans un commentaire, la Banque cantonale de Zurich a jugé de plus en plus probable le succès du rachat par les Chinois. Swisscom (+1%), Aryzta (+0,5%) et Galenica (+0,3%) ont aussi gagné un peu de terrain.

Vontobel perd près de 5%

Sur le marché élargi, Vontobel a perdu 4,9%, au lendemain de l'annonce du départ du directeur de fonds Rajiv Jain, une pointure dans son domaine. La Banque cantonale de Zurich a réagi en baissant sa recommandation.

Calida (+5,6%) a encore profité de commentaires positifs après avoir déjà gagné près de 9% lundi dans le sillage de ses résultats annuels.

Sur les dix entreprises ayant publié leurs résultats mardi, Inficon (-3,7%), Bucher (-1,4%) et Lindt&Sprüngli (N -0,9%; BP -0,4%) ont déçu. Mais Valora ( 7,1%), VP Bank (+3,8%), Mikron (+3,2%), Huber Suhner (+0,3%) et SFPI (+3%) ont convaincu.

Enfin, VAT Group a annoncé son intention de faire coter ses actions sur SIX. Une demande en ce sens a été déposée, selon un communiqué publié mardi. (ats/nxp)

(Créé: 08.03.2016, 19h49)

Publicité

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

Caricatures

le Royaume-Uni quitte l'UE
Plus...