La Bourse suisse trébuche lourdement

ZurichLe SMI n'en finit pas de perdre des plumes. Jeudi, il a perdu plus de 2%, à l'instar des autres indices boursiers européens.

Image: Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

La Bourse suisse a lourdement chuté sous le poids des pharma jeudi, après avoir terminé sur un gain marginal de 0,10% la veille. L'indice des valeurs vedettes, le Swiss Market Index (SMI), a perdu 2,04%, clôturant à 8153,27 points. Le SLI a cédé 1,39%, à 1227,14 points, et le SPI 1,76% à 8443,66 points. Sur les 30 blue chips, seul quatre ont terminé en hausse.

Les autres Bourses européennes ont également enregistré de lourdes pertes: Milan a fini en recul de 3,49%, Francfort a perdu 2,44%, Paris 1,33% et Londres s'en est un peu mieux sorti, avec une baisse de 0,98%.

Les mauvais chiffres émanant des Etats-Unis – chômage, commandes de biens durables, promesses de ventes de logement – ont tiré les marchés vers le bas. «La Fed n'aura donc pas vraiment rassuré les opérateurs boursiers», en exprimant mercredi soir ses craintes sur les marchés financiers et la conjoncture mondiale morose, ont souligné les analystes de xtb online trading. Et en zone euro, la confiance économique a plongé en janvier, traduisant le pessimisme de «tous les secteurs» hormis le commerce, selon des chiffres publiés par la Commission européenne.

Roche et Novartis chutent

En Suisse, les deux poids lourds pharmaceutiques Roche (-3,8%) et Novartis (-3,9%) ont fortement pesé sur le SMI. Le premier a satisfait partiellement les attentes des analystes avec les résultats annuels, mais la déception vient de la petite hausse du dividende et de perspectives plutôt mesurées. Novartis a poursuivi sa chute entamée la veille après des données décevantes. Nestlé (-1,0%) a relativement bien résisté.

Aux bancaires, Credit Suisse (-2,2%) a nettement fléchi aussi. UBS (-0,7%) et Julius Baer (-1,9%) ont joué au coude-à-coude. Le dernier établissement inscrit en catégorie 2 du programme américain de règlement du litige fiscal ayant fait amende honorable la veille, l'attention se tourne maintenant vers ceux inscrits en catégorie 1, notamment Julius Baer.

Transocean (-0,2%) a profité de la hausse des cours du pétrole et bien limité la casse. Aryzta (-1,8%) était traité hors dividende de 0,6555 franc. Les cycliques Adecco (-0,7%), ABB (-0,9%) et LafargeHolcim (-0,9%) ont fait mieux que le marché. Aux assurances, Swiss Life et Zurich Insurance ont cédé respectivement 1,3% et 1,4%.

Sika parmi les gagnants

Dans le camp des gagnants, Sika a pris 1,2% après avoir bénéficié d'une recommandation d'achat de Bernstein. Schindler (+0,4%) a aussi gagné du terrain après les chiffres annuels convaincants du concurrent Kone.

Sur le marché élargi, Meyer Burger a bondi de 5,8% après l'annonce de nouvelles commandes et la publication des premiers chiffres 2015 faisant état d'une amélioration des résultats un peu supérieurs aux attentes des analystes.

Alors que les spéculations sur le rachat de Kuoni se font de plus en plus insistantes (selon Bloomberg, EQT serait sur le point de conclure l'affaire), l'action a gagné 6,7%.

Après les résultats annuels, l'action de la Banque cantonale bernoise a perdu 0,6%. Après des chiffres partiels, Hügli a gagné 1,0% et Ascom a terminé stable. (ats/nxp)

(Créé: 28.01.2016, 17h53)

Wall Street en hausse

La Bourse de New York a fini en progression de près de 1%. Les secteurs de l'énergie et des technologies l'ont tirée à la hausse.

L'indice Dow Jones a gagné 0,79%, soit 125,18 points à 16'069,64 points. Le S&P-500, plus large, a pris 10,41 points, soit 0,55%, à 1893,36 points. Le Nasdaq Composite a avancé de son côté de 38,51 points ( 0,86%) à 4506,68 points.

Publicité

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.