L'euro toujours au-dessus de 1fr.10

Franc fortUne possible restriction de la marge de manoeuvre de la Banque centrale européenne par la cour constitutionnelle de Karlsruhe ne pèse pas (encore) sur l'euro.

Jens Weidmann, président de la banque centrale allemande avant l'audition du publique par la Cour consitutionnelle allemande ce mardi à Karlsruhe de la légalité des achats par la Banque centrale européenne d'obligations d'Etats européens en difficultés.

Jens Weidmann, président de la banque centrale allemande avant l'audition du publique par la Cour consitutionnelle allemande ce mardi à Karlsruhe de la légalité des achats par la Banque centrale européenne d'obligations d'Etats européens en difficultés. Image: EPA

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

En milieu de journée mardi, le cours de change franc/euro restait au-dessus de 1 fr. 10 pour 1 euro (1 fr. 1029, +0,13%, à 12h03). L'euro ne se dévalue pas par rapport au franc.

Pourtant, la cour fédérale constitutionnelle de Karlsruhe a ouvert ce matin une séance pour débattre du programme «OMT». Ce sont les «opérations monétaires sur titres» que la Banque centrale européenne (BCE) a lancé en 2012 et qui lui a permis d'acheter les emprunts d'Etats les moins appréciés, particulièrement d'Espagne et d'Italie, pour éviter que ces pays ne s'écroulent comme la Grèce.

«Certains attachent de l'importance à ce que va décider la cour constitutionnelle allemande, et se demandent si de nouvelles restrictions seront imposées à la BCE», indique la banque Société Générale dans une note d'analyste.

Si c'est le cas, cela pourrait peser sur l'énorme programme de rachat d'actifs que réalise la BCE, et alors faire augmenter la valeur de l'euro par rapport au franc.

L'euro semble toujours soutenu par les déclarations tenues lundi par Mario Draghi, le président de la BCE. Il a rappelé «que comme annoncé en janvier, le directoire va repasser sous revue et peut-être revoir début mars la situation monétaire, particulièrement sous l'angle de l'influence du bas prix du pétrole sur l'inflation.»

La BCE avait déjà abaissé en décembre son taux de dépôt de 10 points de base, à -0,3%, et prolongé de six mois, jusqu'en mars 2017, son programme d'assouplissement quantitatif (QE), consistant en des rachats d'actifs, essentiellement des obligations publiques, pour un montant mensuel de 60 milliards d'euros. (TDG)

(Créé: 16.02.2016, 13h40)

Articles en relation

Le franc fort peut provoquer une saignée de l’emploi

Délocalisations Des économistes de l’EPFL et de l’Uni de Genève ont analysé l’impact de la fin du taux plancher. De quoi craindre pour les postes de travail. Plus...

Les trois recettes miracles de l’USAM

Réglementations La faîtière des PME veut faire de la chasse aux coûts inutiles un plan de relance contre le franc fort. Une arnaque, dénonce-t-on à gauche. Plus...

Le franc fort décime les actifs des grandes banques

Gestion de fortune UBS et Credit Suisse gèrent aujourd’hui 656 milliards de francs de moins qu’en 2007. Ce qui n’est pas surprenant. Plus...

Publicité

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

Caricatures

Présidentielle
Plus...