Helloskipper propose le guide des ports en ligne

ApplicationUne société romande se cache derrière une application nautique aux 10 000 utilisateurs. Portrait

Image d'illustration.

Image d'illustration. Image: DR

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

Heureux propriétaire d’un voilier, vous ne savez pas où les vents vous porteront? L’application Helloskipper, développée par la start-up genevoise Swiss Tomato, pourrait vous inspirer. Elle propose un guide détaillé de cinq cents ports, répartis de la Côte d’Azur à l’Adriatique, en passant par les grands lacs suisses.

Pour chaque destination, un plan détaillé – essentiel pour accoster dans un endroit non familier. En bonus, des informations météo, un numéro de téléphone pour réserver sa place de mouillage, voire une vue via Webcam.

Déjà 10 000 téléchargements

Norbert Racskó de Swiss Tomato commente: «Nous avons visité, avec notre équipe internationale, 95% des ports présentés sur l’application et dix-huit mois de développement ont été nécessaires.» Le succès est déjà au rendez-vous. Alors que la Suisse compte près de 100?000 navires de plaisance – le taux par habitant le plus élevé d’Europe – l’application a franchi le cap des 10?000 téléchargements. Une nouvelle version est prévue, prenant en compte les commentaires et notes des utilisateurs.

Norbert Racskó porte à son poignet une montre connectée de la marque à la pomme. Un hasard? «Nous comptons bien sortir une version de Helloskipper sur cette plate-forme (Apple Watch) — lorsque vous entrez dans un port, vos deux mains sont occupées pour manœuvrer et il y a toujours un risque que votre smartphone passe à l’eau.»

D'autres succès en poche

Basée à Florissant, l’agence spécialisée en marketing digital et en développement Web, n’en est pas à son coup d’essai. Elle est l’auteur d’un Guide des plages sponsorisé par l’Etat de Genève et a conçu l’application du pavillon suisse présent à l’ExpoMilano 2015.

Pour Norbert Racskó, un ancien de Procter & Gamble qui travaille à temps partiel pour Swiss Tomato, le marché des agences digitales n’est «de loin pas saturé». Quinze ans après la bulle Internet, nombre d’entreprises restent absentes du Net — et disposent encore moins d’une application pour téléphone mobile.

(TDG)

Créé: 19.07.2015, 22h06

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

Caricatures

Mc Sorley ne sera plus que manager du GSHC
Plus...