La Une | Samedi 19 avril 2014 | Dernière mise à jour 11:10
amende

HSBC va payer 1,9 milliard de dollars

Mis à jour le 11.12.2012 4 Commentaires

Accusée de blanchiment, la banque britannique va devoir débourser 1,9 milliards de dollars pour mettre fin aux poursuites américaines.

HSBC était accusée de complicité de blanchiment d’argent sale.

HSBC était accusée de complicité de blanchiment d’argent sale.
Image: Keystone

Articles en relation

Mots-clés

[Alt-Text] >

Signaler une erreur

Vous avez vu une erreur? Merci de nous en informer.

Partager & Commenter

La banque britannique HSBC a annoncé mardi qu’elle allait payer 1,92 milliard de dollars US (1,5 milliard d’euros), un montant record, pour mettre fin à des poursuites aux Etats-Unis dans une affaire de blanchiment d’argent sale appartenant notamment à des cartels de la drogue.

"HSBC a conclu un accord avec les autorités américaines dans le cadre d’investigations concernant des infractions aux lois sur les sanctions (frappant certaines entités criminelles ou assimilées) et la lutte contre le blanchiment d’argent", a précisé la banque dans un communiqué.

HSBC, accusée de complicité de blanchiment, entend ainsi mettre fin à une série d’enquêtes menées par le Trésor, le Département de la Justice, des agences fédérales et le procureur général de Manhattan à New York.

La première banque britannique avait reconnu en juillet des "défaillances" et présenté publiquement ses excuses devant une commission d’enquête du Sénat américain pour avoir manqué de vigilance face à de possibles opérations de blanchiment d’argent.

Le rapport du Sénat américain avait souligné de "graves carences" dans le système anti-blanchiment de la banque qui a fait prendre des risques au système financier du pays en l’exposant à de possibles activités de blanchiment d’argent lié au trafic de drogue ou au financement du terrorisme dans les années 2000.

Selon ce rapport, HBUS --filiale américaine de HSBC-- a notamment réalisé en six ans 16 milliards de dollars de transactions secrètes avec l’Iran, tandis que sa filiale mexicaine a transféré 7 milliards de dollars vers HBUS entre 2007 et 2008 qui pourraient être de l’argent appartenant à des cartels mexicains de la drogue. (ats/Newsnet)

Créé: 11.12.2012, 06h50

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

Caractères restants:

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

4 Commentaires

Jean Roblochon

11.12.2012, 09:28 Heures
Signaler un abus 10 Recommandation 0

Ils s'excusent, paient une amende et hop le tour est joué... c'est tellement simple, pourquoi se priver ?Banksters ! Répondre


Malcom De Chazal

11.12.2012, 11:23 Heures
Signaler un abus 6 Recommandation 0

Ce que je ne comprends pas (ou n'ose pas comprendre) c'est comment est-ce qu'il n'y a pas d'inculpation pénale ? A minima il a eu négligence, et peut être plus. Est-ce à dire que dans le cas des banques (ce n'est pas la première) on peut s'acheter un certificat de bonne conduite ?! Répondre



Service clients

  • Abonnements et renseignements
    Nous contacter
    lu-ve 8h-12h/13h30-17h
    Tél. 0842 850 150, Fax 022 322 33 74
    Depuis l'étranger: +41 22 322 33 10
    Adresse postale: Service clients
    CP 5306 - 1211 Genève 11