Départ surprise du patron américain de VW

Moteurs truquésLe départ du directeur général du groupe sur sol américain a été annoncé mercredi. Michael Horn quitte son poste avec effet immédiat.

Michael Horn était entré chez Volkswagen en 1990 et dirigeait le groupe aux Etats-Unis depuis 2014.

Michael Horn était entré chez Volkswagen en 1990 et dirigeait le groupe aux Etats-Unis depuis 2014. Image: Image d'archives/Reuters

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

Volkswagen (VW) a annoncé mercredi le départ inattendu de son directeur général aux Etats-Unis, qui intervient au moment où les autorités américaines accentuent la pression sur le groupe dans le scandale des moteurs diesel truqués pour contourner les lois anti-pollution.

Michael Horn, 54 ans, qui était le patron du géant allemand aux Etats-Unis depuis janvier 2014, quitte le groupe avec effet immédiat, est-il précisé dans un communiqué.

Sans donner de raison précise à ce départ, le groupe de Wolfsburg (All) parle d'un accord «mutuel» et indique que Michael Horn va poursuivre d'autres opportunités hors du groupe. Hinrich Woebcken, le nouveau PDG de VW en Amérique du Nord (Etats-Unis, Canada et Mexique), va assurer l'intérim.

Cette annonce tombe deux mois après une tournée d'excuses ratée aux Etats-Unis du nouvel homme fort du groupe, Matthias Müller, 62 ans, l'ancien patron de Porsche qui a succédé à Martin Winterkorn, emporté par le scandale.

Matthias Müller s'était en effet distingué en déclarant à la radio publique américaine NPR en janvier que VW n'avait pas menti aux régulateurs, prenant le contre-pied de la stratégie initiale du groupe reposant sur un mea culpa et l'engagement qu'il fera tout pour se racheter.

Pression accrue

S'exprimant dans un anglais parfait, Michael Horn, entré chez Volkswagen en 1990, était en première ligne dans les discussions tendues entre les autorités américaines et le groupe allemand. Mardi, le ministère de la Justice (DoJ) a accru la pression sur VW en envoyant une demande d'informations supplémentaires, avait indiqué à l'AFP une source proche du dossier sous couvert d'anonymat.

Le DoJ se demande, avait expliqué la source, si VW n'a pas abusé des incitations fiscales américaines puisque nombre de clients ayant acheté des véhicules au centre du scandale ont bénéficié d'un crédit d'impôt de 1300 dollars destiné à l'achat des voitures «propres».

Ce nouveau front pourrait alourdir le montant de la pénalité financière qu'encourt Volkswagen aux Etats-Unis, où 600'000 véhicules sont affectés par l'affaire.

Le constructeur automobile a reconnu au total avoir installé des logiciels truqueurs dans 11 millions de voitures dans le monde, un scandale qui a fait fondre la valeur de son titre en Bourse.

(afp/nxp)

(Créé: 09.03.2016, 23h28)

Articles en relation

Le diesel européen désormais en cause

Moteurs truqués Les constructeurs automobiles se préparent à un durcissement en Europe des normes antipollution après le scandale Volkswagen. Plus...

Négociations alémaniques suspendues avec Amag

Moteurs truqués Les consommateurs alémaniques ont causé la surprise en privilégiant la voie solitaire. Ils suspendent les négociations entamées avec l'importateur du Groupe Volkswagen. Plus...

Moteurs truqués: l'ex-boss de Volkswagen savait

Dieselgate Dès mai 2014, Martin Winterkorn avait été mis au courant d'irrégularités concernant les moteurs diesel de sa marque. Plus...

VW a un mois pour écrire un plan de réparation

Etats-Unis Volkswagen a un mois pour trouver comment dédommager ses consommateurs américains qui ont déposé plainte. Plus...

Volkswagen visé par une plainte aux Etats-Unis

Scandale des moteurs truqués Cette procédure, lancée par des consommateurs, vient s'ajouter aux poursuites engagées par les autorités américaines. Plus...

Publicité

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

Caricatures

Autriche: un président écolo élu de justesse
Plus...