C'est au tour de Daimler d'avoir des soucis d'airbag

Etats-UnisLe groupe allemand, dont fait partie Mercedes-Benz, procède au rappel de 840'000 véhicules, pour des équipements défectueux de la marque Takata.

Un airbag Takata retiré d'un véhicule de maque BMW, qui a également dû procéder à un rappel massif. (image d'archives)

Un airbag Takata retiré d'un véhicule de maque BMW, qui a également dû procéder à un rappel massif. (image d'archives) Image: Reuters

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

Le constructeur allemand Daimler, maison-mère de Mercedes-Benz, a annoncé mardi le rappel de 840'000 véhicules aux Etats-Unis qui pourraient être équipés d'airbags défectueux de l'équipementier japonais Takata, société au coeur d'un vaste scandale.

Le groupe va rappeler au garage 705'000 voitures Mercedes-Benz et 136'000 camionnettes Daimler après avoir été informé par l'Agence américaine de la sécurité routière (NHTSA) de «possibles défauts» affectant ses airbags, selon un communiqué qui chiffre le coût de l'opération à environ 378 millions de francs.

Dix décès recensés

Jusqu'à 24 millions de véhicules doivent au total être rappelés aux Etats-Unis en raison du risque posé par certains airbags de marque Takata, dont les gonfleurs explosent même en cas de collision mineure, projetant des fragments sur le conducteur ou le passager.

Dix décès, dont neuf aux Etats-Unis, ont pour l'heure été imputés à cette grave avarie technique dont les autorités américaines n'ont pas encore identifié la cause principale.

Début novembre, Takata a écopé d'une amende civile sans précédent de 200 millions de dollars aux Etats-Unis (199 millions de francs), dont 130 avec sursis, et s'est engagé à prendre plusieurs mesures pour changer ses pratiques.

(afp/nxp)

(Créé: 09.02.2016, 22h29)

Mots-clés

Articles en relation

Nouvelle vague de rappels pour les airbags Takata

Industrie automobile Après les millions de véhicules concernés par des coussins défectueux, les autorités américaines rallongent la liste. Plus...

Nissan renonce à certains gonfleurs d'airbag

Scandale Takata Après Toyota, le japonais Nissan bannit les gonfleurs d'airbag de Takata, à l'origine du scandale. Plus...

Honda bannit les airbags Takata après des manipulations

Automobile Le constructeur automobile est le premier client de Takata mais a été très fragilisé par le scandale des airbags qui l'a contraint à rappeler à lui seul 24,5 millions de voitures. Plus...

Amende record de 200 millions de dollars contre Takata

Airbags défectueux A l'origine d'au moins huit morts et de plus d'une centaine de blessés, le groupe accepte par ailleurs d'accélérer la réparation des airbags défectueux. Plus...

Airbags défectueux: rappel de 1,66 million de véhicules Mazda

Industrie automobile A cause des airbags viciés de son compatriote Takata, le constructeur japonais a annoncé le rappel de 1,66 million de véhicules dans le monde. Plus...

Publicité

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.