Bâle-Ville, Genève et Zurich en faveur de RIE III

Votation 12 févrierLes trois cantons affirment que la réforme de l'imposition des entreprises III (RIE III) est nécessaire à la prospérité de la Suisse.

Pierre Maudet, ministre de l'économie de Genève, s'exprime en faveur de RIE III.

Pierre Maudet, ministre de l'économie de Genève, s'exprime en faveur de RIE III. Image: Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

Les ministres de l'économie des cantons de Bâle-Ville, de Genève et de Zurich unissent leurs voix pour soutenir la réforme de l'imposition des entreprises III (RIE III), en votation le 12 février. Ils estiment qu'elle est essentielle pour l'ensemble du tissu économique de la Suisse.

La prospérité et le maintien des emplois dans notre pays dépendent de l'acceptation de cette réforme, ont indiqué lundi les trois cantons dans un communiqué commun, rappelant qu'ils sont tous les trois des contributeurs nets à la péréquation financière. Selon eux, RIE III garantit des conditions-cadres attractives et augmente la capacité d'investissement des PME et de l'industrie.

A Bâle-Ville, 48% de la valeur ajoutée créée provient de sociétés bénéficiant de régimes fiscaux spéciaux. De plus, 61% des revenus cantonaux liés à l'impôt sur le bénéfice et sur le capital viennent de ces entreprises, qui offrent plus de 32'000 postes de travail, souligne le conseiller d'Etat Christoph Brutschin. Les mesures de substitution de RIE III permettront d'éviter leur délocalisation à l'étranger.

Revenus fiscaux

Son homologue genevois Pierre Maudet insiste sur le fait que ces sociétés représentent plus de 22'000 emplois directs et 39'000 emplois indirects au bout du lac. Elles contribuent pour plus d'un milliard de francs de revenus fiscaux cantonaux et communaux. De nombreuses PME dépendent de leur apport, vu l'imbrication entre les différents acteurs économiques. L'unification du taux d'imposition permettra aussi aux PME de renforcer leurs capacités d'investissement.

De son côté, la conseillère d'Etat zurichoise Carmen Walker Späh relève que RIE III va renforcer la capacité d'innovation de la Suisse. L'économie zurichoise et les nombreuses infrastructures dédiées à la recherche, comme l'EPFZ et le Parc suisse de l'innovation à Dübendorf, vont en profiter. En 2016, plus de 39% des meilleures start-up suisses provenaient du canton de Zurich, selon elle. (ats/nxp)

(Créé: 09.01.2017, 16h23)

Articles en relation

Le Parti socialiste se déchire sur la RIE III

Suisse Le ton monte au Parti socialiste après le soutien affiché de la directrice bâloise des finances à la réforme de l’imposition des entreprises (RIE III). Plus...

Les villes montent au front contre la RIE III

Votations fédérales Un oui le 12 février aurait de graves conséquences sur les finances communales, selon leurs représentants. Plus...

Les opposants dénoncent «l'arnaque» de la RIE III

Votations 12 février Un comité interpartis de défense de la classe moyenne a vivement critiqué la réforme de la fiscalité des entreprises. Plus...

Publicité

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

Caricatures

2016 a été l'année la plus chaude de l'histoire
Plus...