Athènes ne craint pas un problème de liquidités

GrèceLa Grèce n'aura pas de problème de liquidités jusqu'à l'été. C'est ce qu'affirme samedi le ministre grec de l'Economie, Georges Stathakis.

Le nouveau gouvernement grec réclame 1,9 milliard d'euros aux banques centrales de la zone euro, au titre des bénéfices réalisés par celles-ci sur leurs avoirs en titres grecs.

Le nouveau gouvernement grec réclame 1,9 milliard d'euros aux banques centrales de la zone euro, au titre des bénéfices réalisés par celles-ci sur leurs avoirs en titres grecs. Image: DR

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

Un plan gouvernemental d'augmentation des recettes provenant des impôts sera évoqué dimanche 8 février par le Premier ministre Alexis Tsipras durant son discours de politique générale.

«Il n'y aura pas de problème (de liquidités) jusqu'à l'été et la conclusion d'un accord» avec les partenaires européens, affirme M. Stathakis sur son compte Twitter. Il a signalé que le montant de la collecte d'impôts a baissé de 7% entre novembre et décembre derniers (environ 1,5 milliard d'euros).

Plus tôt dans la journée, le vice-ministre des Finances Dimitris Mardas s'est également montré confiant. La Grèce n'aura pas de problème de liquidités durant les négociations actuelles avec ses partenaires de la zone euro.

«Cela ne signifie pas qu'il y en aura un ensuite», a-t-il assuré à la chaîne de télévision Mega TV. Si les pourparlers devaient durer jusqu'en mai «nous pourrions trouver de l'argent», a-t-il dit, sans autre précision.

Financement-relais

Le nouveau gouvernement grec, mis sous pression par la Banque centrale européenne (BCE) mercredi, a réaffirmé vendredi qu'il ne voulait plus d'aide conditionnée de la part de l'Union européenne et du Fonds monétaire international (FMI).

La Grèce maintient sa demande controversée d'un financement-relais avant de conclure de nouveaux accords avec ses créanciers. Athènes estime qu'il ne doit y avoir dans l'intervalle aucune «action unilatérale» de part ou d'autre, a déclaré vendredi une source gouvernementale.

Semaine décisive

M. Tsipras doit s'entretenir lundi à Vienne avec le chancelier autrichien Werner Faymann sur invitation de ce dernier, ont annoncé samedi les services du Premier ministre grec. Ces entretiens s'inscriront dans «le cadre des rencontres du Premier ministre grec avant le sommet européen» du 12 février à Bruxelles, centré sur la question grecque, selon le communiqué.

Mercredi, à la veille du sommet, le gouvernement grec doit présenter à la réunion des ministres des Finances des 19 pays de la zone euro, dont l'Autriche, ses propositions sur la dette et sur un «plan-relais».

Le programme du gouvernement, qui devrait être annoncé dimanche soir devant le Parlement grec, est très attendu par les autres Etats européens. Ils s'inquiètent de l'intransigeance d'Athènes et de son refus de poursuivre la politique d'austérité qui lui a été imposée en 2010 en échange de prêts d'environ 240 milliards d'euros. (ats/nxp)

(Créé: 07.02.2015, 18h01)

Articles en relation

Athènes fait la sourde oreille

Crise de la dette Le gouvernement Tsipras veut se libérer des accords passés depuis 2010 qui imposent un programme de rigueur jugé humiliant en échange d’une aide de plus de 200 milliards d’euros. Plus...

Athènes n'obtient rien lors de sa tournée européenne

Crise de la dette Malgré des signes défavorables, le premier ministre et le ministre des Finances grecs vont tenter de renégocier avec l'Europe le plan d'assistance internationale à la Grèce. Plus...

Raidissement de la BCE sur la Grèce: l'euro chute

Zone Euro La BCE a suspendu un régime de faveur dont bénéficiaient les banques grecques. L'euro a accéléré sa baisse. Plus...

La Grèce a besoin de 6 semaines pour faire des propositions

Alternative à l'austérité Le ministre grec des Finances Yanis Varoufakis estime qu'un délai de «six semaines au maximum» est nécessaire à la Grèce pour lui permettre de mettre au point des «propositions alternatives à l'austérité». Plus...

Publicité

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

Caricatures

La police française poursuit un trafiquant en Suisse
Plus...