APG SGA a affiché une croissance de son bénéfice net

PublicitéLa majeure partie des revenus du groupe genevois provient de la Suisse, où le chiffre d'affaires s'est étoffé de 1,3% à 302,3 millions de francs.

Image: ARCHIVES/Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

Le groupe genevois de publicité APG SGA (Société générale d'affichage) a vu l'année dernière son bénéfice net progresser de 3% sur un an, à 53,3 millions de francs. Les ventes se sont quant à elles accrues de 0,6% par rapport à 2014, à 313 millions de francs.

L'essentiel des revenus provient de la Suisse, où le chiffre d'affaires s'est étoffé de 1,3% à 302,3 millions de francs, a indiqué jeudi APG SGA. A l'étranger, le groupe n'est plus actif qu'en Serbie, où les ventes affichent un recul de 15,6% sur un an, pour atteindre 10,8 millions.

Le résultat opérationnel, au niveau EBIT, a gagné 2,8% à 68,1 millions. Même progression pour le résultat brut d'exploitation (EBITDA) à 79,6 millions. Le total de bilan a reculé de 6,2% à 269 millions de francs, en raison de la baisse des liquidités et de la diminution des biens immobiliers après la vente d'un immeuble à Bienne pour 1,5 million de francs.

«L'année a été satisfaisante», a affirmé le directeur général Markus Ehrle, devant les médias à Zurich. Mais elle aurait pu être meilleure sans la perte, fin juin, d'un contrat à l'aéroport de Genève, attribué à un concurrent. «Sans cette perte, qui n'a pas été compensée par les revenus provenant des élections fédérales, nos ventes auraient probablement crû de plus de 3% sur l'année», a estimé Markus Ehrle.

Mieux que le marché

Le patron s'est réjoui que son entreprise, fondée en 1900, ait réussi à faire mieux que le marché publicitaire dans son ensemble. Si celui-ci a enregistré une croissance brute de 1,1%, Markus Ehrle suppose qu'en données nettes, soit notamment avec les rabais accordés, le volume du marché a reculé.

Au chapitre des points positifs, le directeur a aussi relevé une réduction importante (5,6%) des dépenses d'exploitation et d'administration. «Nous avons pu économiser 2,5 millions de francs, et ceci de manière durable». Au prix tout de même de la suppression de dix postes équivalents plein temps. L'entreprise emploie 628 collaborateurs, pour 570 équivalents plein temps.

Pour ce qui est de la Serbie, le résultat est jugé très satisfaisant, malgré la baisse enregistrée. «La situation économique y est très difficile, même si elle s'est légèrement améliorée par l'année précédente», a commenté le chef des finances Beat Hermann.

Mandats perdus, mandats gagnés

Outre le contrat perdu à Genève, APG SGA a aussi vu lui échapper des mandats de la ville de Lucerne (dès le 1er juillet 2016) et des transports publics de Zurich (dès le 1er janvier 2017). Ces échecs sont compensés par de nouveaux contrats, notamment à la Tissot Arena, le grand complexe sportif et commercial de Bienne, et dans les gares.

L'entreprise genevoise est en outre sur le point de lancer un nouveau produit. Dès le 1er juillet, elle commercialisera en exclusivité les emplacements promotionnels dans les gares CFF. Cette offre comportera des présentations de produits, des opérations de distribution ou des stands temporaires.

Dividende record

Les actionnaires peuvent se réjouir, puisque le conseil d'administration proposera à l'assemblée générale du 25 mai le versement d'un dividende de 11,50 francs et d'un dividende extraordinaire de 11,50 francs - contre 11 et 11 lors de l'exercice précédent. «Il s'agit d'un record», a souligné Markus Ehrle.

Concernant la marche des affaires escomptée durant l'exercice en cours, APG SGA s'abstient de faire des prévisions. Les décisions à très court terme et la forte volatilité dans le domaine de la planification des campagnes expliquent cette stratégie, a justifié le directeur. Dans sa lettre aux actionnaires, l'entreprise se dit néanmoins persuadée de gagner encore des parts de marché à l'avenir.

Nouvelle acquisition

APG SGA a en outre annoncé jeudi l'acquisition d'AlpenPlakat SA, qui détient plus de 550 emplacements d'affichage en Suisse centrale ainsi que dans les cantons de Zurich, Argovie et Soleure. Les activités de cette entreprise, sise à Hünenberg (ZG), seront poursuivies sans être intégrées au sein d'APG SGA et l'effectif - six employés - demeurera inchangé.

Markus Ehrle n'a pas voulu dévoiler le prix d'achat ni le chiffre d'affaires d'AlpenPlakat, mais il a qualifié cette société de «perle»: extrêmement efficace, agile et très bien positionnée. (ats/nxp)

(Créé: 25.02.2016, 08h17)

Articles en relation

A Lausanne, la SGA est privée d'affichage

Publicité Un juge estime que la Ville a abusé de son pouvoir en renouvelant la concession à son partenaire historique. Plus...

Publicité

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

Caricatures

Dimanche sans voiture sur les quais
Plus...