La Une | Mardi 2 septembre 2014 | Dernière mise à jour 23:43
Télévision

Scènes pornos l'après-midi: les excuses de Canal+

Mis à jour le 17.04.2012

Le groupe a présenté ses excuses mardi à la suite d'une «défaillance technique» qui a entraîné la diffusion de scènes pornographiques dimanche sur la chaîne Canal+ Décalé.

Le groupe a présenté ses excuses mardi.

Le groupe a présenté ses excuses mardi.
Image: AFP

Selon la chaîne, ces images n'ont été diffusées que quelques secondes et n'ont été vues que par les abonnés regardant le programme sur ordinateur (Web-TV). «Canal+ présente ses excuses après l'apparition accidentelle d'images sur le service Web-TV dimanche 15 avril en fin d'après-midi. Ces images ont été visibles quelques secondes, uniquement sur le service de Web-TV, qui permet de voir les programmes de C+ sur ordinateur», indique le groupe dans un communiqué.

«Les abonnés regardant Canal+ sur leur téléviseur n'ont pas été concernés par cet incident. A noter que ces images n'ont à aucun moment été visibles en clair et qu'aucun programme de cette catégorie n'a pu être visionné dans son intégralité», souligne la chaîne, qui précise qu'une enquête interne a permis de conclure à «une défaillance technique d'un serveur».

«Canal+ a pris les mesures nécessaires afin que ce type de problème ne se reproduise pas», conclut le communiqué. Interrogé, le Conseil supérieur de l'audiovisuel (CSA) a indiqué que cet incident était «à l'étude». «On a joint Canal pour comprendre comment cela s'est produit et connaître les mesures que la chaîne compte prendre pour que cela ne se reproduise plus», a ajouté le service de presse du CSA. (afp/Newsnet)

Créé: 17.04.2012, 16h21

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

Caractères restants:

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.
Aucun commentaire pour le moment