L’Alhambra remet le son, enfin!

ReportageVendredi, la Fête de la musique a démarré avec l’ouverture au public de la salle. Un bijou, livré concerts à l’appui.

Vendredi 19 juin, 20?h?30: le groupe de jazz Orioxy inaugure l’Alhambra, ouverte pour la première fois au public.

Vendredi 19 juin, 20?h?30: le groupe de jazz Orioxy inaugure l’Alhambra, ouverte pour la première fois au public. Image: Magali Girardin

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

Vendredi 19 juin, 20 h. Beau fixe. La ville s’anime progressivement. Il y a du monde sur les trottoirs, des sourires et des notes en pagaille. La 39e Fête de la musique démarre sur les chapeaux de roue.

Mais ce soir-là, les regards se sont tournés vers un lieu inhabituel pour la manifestation. Tapi sous la vieille cité, loin du tumulte des scènes en plein air, un vaisseau de béton renaît après une longue mue. Dans le cadre du grand week-end musical, et pour la première fois depuis le début des travaux de rénovation, l’Alhambra a rouvert ses portes au public. Avec, à nouveau, comme par enchantement, de la musique, des concerts, jazz, rock, classique, fanfare et même hip-hop.

De l’or au plafond, du noir sur le plancher, les murs en dégradés avec ces lignes écarlates traversant toute la longueur: remises à neuf avec un soin jaloux, parées des matériaux les plus nobles, bois, velours et lumières scintillantes, les entrailles de la bête aspirent la foule qui s’accumule dans les travées, monte aux balcons, descend dans la fosse. Il y a des sièges tout autour, rouges eux aussi. Tandis que le centre de la salle, dégagé de ses fauteuils amovibles, accueille les auditeurs debout. Visiteurs avertis ou flâneurs de passage, tout citoyen qui s’est rendu hier soir à l’Alhambra, et qui pourra le faire tout le week-end encore, n’a pu que constater la réussite plastique de ce bijou d’architecture. Passé ce moment d’euphorie visuelle, le nez stimulé par le parfum du frais construit, il fallait alors répondre à une autre question: comment tout cela allait-il sonner?

Honneur au quatuor de jazz genevois Orioxy de fouler vendredi le sol encore vierge de musicien. La tâche a-t-elle été difficile? L’écrin que constitue la scène cerclée par cette ouverture en fer à cheval, on la connaît depuis toujours. L’effet est autrement plus majestueux aujourd’hui, car le plateau est beaucoup plus haut qu’auparavant. Ça a de la gueule. Et ça sonne plutôt bien. Il faudra des réglages. Les Young Gods jouaient plus tard dans la soirée. Voilà qui allait mettre les choses au clair, affaire à suivre.

Mais il est déjà 21 h. La salle est bientôt pleine: il faudra refuser du monde. En effet, la jauge est limitée à 750 places, décision municipale. Ne dit-on pas que l’Alhambra peut en contenir 400 de plus? Techniquement, c’est le cas. Et contrairement à ce qu’on a pu dire, la sécurité des lieux le permet. La polémique a encore de beau jour devant elle. Avec la Fête de la musique a été posé non plus une pierre mais bien un précédent. En programmant durant le week-end à peu près tous les styles possibles, les organisateurs veulent «tester l’acoustique de la salle». Trop modeste! Car tout ce qui sonne bien ici restera dans la mémoire du public. Lequel avait bien assez d’espace devant la scène pour qu’on y ajoute encore du monde… (TDG)

Créé: 19.06.2015, 22h37

A ne pas manquer ce week-end

Samedi 20 juin

Rive droite:

11 h-19 h, Beaulieu Vidollet: animations pour enfants «Au Fil des Sons».

14 h-01 h, parc Beaulieu: classique avec l’installation sonore «Street Light Orchestra».

23 h, Beaulieu Cèdre: danse avec «Lisbeth Gruwez dance Bob Dylan», par la Cie Voetvolk VZW.


Rive gauche:

18 h 30, Bastions Rocailles: rock hypnotique avec Massicot.

19 h-22 h 30, temple de la Madeleine: installation «Ode au Silence» par l’ensemble Eklekto.


Dimanche 21 juin

Rive droite:


16 h 30, parc Beaulieu: chanson avec Thomas Grand.

Rive gauche:

13 h-14 h, Auditoire Calvin: visite de l’orgue.

17 h, Observatoire: musique grecque avec le trio Rebeteke

19 h, Alhambra: opéra avec la Cie Operami.

19 h 30, Bastions Réformateurs: pop anglophone avec Polar.


Informations et programme complet distribué durant la fête et sur «fetedelamusique.ch».

Articles en relation

Consultez le programme de la Fête de la musique

Genève 647 concerts auront lieu sur 36 scènes de vendredi à dimanche. Plus...

La Fête de la musique débute par un Vortex

Contemporain L'ensemble de musique contemporain a rendu hommage au compositeur romand Eric Gaudibert. Plus...

La 24e Fête de la musique joue la partition des insolites

Concerts Ecouter sous les étoiles du classique spatialisé? Capter dans la pénombre le son du silence? Deux étonnants projets à découvrir dès ce soir, après de minutieux préparatifs en coulisses… Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

Caricatures

Rapport d'experts pour le nouvel avion de combat
Plus...