La Une | Lundi 21 avril 2014 | Dernière mise à jour 22:57
Concert

Lana Del Rey en chair et en os à l’Arena

Mis à jour le 01.05.2013 5 Commentaires

La chanteuse de «Video Games» a fait le plein pour son unique concert en Suisse cette année.

1/6 Genève, 1er mai 2013, Lana Del Rey en concert à l'Arena à Genève.
Image: Maurane Di Matteo.

   

Articles en relation

Mots-clés

Signaler une erreur

Vous avez vu une erreur? Merci de nous en informer.

Partager & Commenter

Lana Del Rey est une «teen idol»! Révélation ce mercredi soir à l’Arena, qui a fait le plein pour son unique concert de l’année en Suisse, avec près de 8000 personnes, dont nombre d’Alémaniques et d’Anglo-Saxons dans le public.

Une foule bigarrée, certes, plutôt ravie de découvrir en chair et en os la chanteuse du «Video Games». Mais à bien y regarder, ceux qui ont hurlé du début à la fin de cette prestation assez monotone (jeu de scène et compositions se ressemblent d’un bout à l’autre de la soirée) n’ont pas plus de 20 ans. Ce sont eux, les fans de Lana, prêts à s’entasser au premier rang pour espérer toucher l’idole. Car idole il y a, mais à la façon des pop stars américaines qui font un tabac auprès des adolescents.

Comme une Selena Gomez, comme une Britney mais en version brune, Lana Del Rey joue le rôle de la star, comme au cinéma, comme à la télé. Mais loin, très loin, de cette image glamour et mystérieuse que l’artiste a distillée avec ses clips. Alors oui, le répertoire file droit, soutenu par les arrangements généreux d’un orchestre efficace, ici la batterie électronique, là les cordes langoureuses. En face de quoi, la voix de Lana ne retient pas grand-chose d’autre que le strict minimum.

Point de virtuosité ici, ce qui, dans le fond, convient plutôt bien à ces chansons planantes et tristes. Mais point de charisme non plus. Lana minaude un peu, si jolie dans sa robe blanche façon demoiselle d’honneur. L’essentiel, finalement, est ailleurs, que résumaient parfaitement les dix premières minutes du concert : descendue dans la fosse devant les premiers rangs, Lana Del Rey continue de chanter tout en signant quelques autographes. Pour le mélomane adulte, séduit mercredi par la femme fatale, fasciné par le glamour sombre et les climats délétères de ses chansons, Lana Del Rey sur scène manquait sérieusement d’attrait.

Créé: 01.05.2013, 23h13

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

Caractères restants:

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

5 Commentaires

jerem deloz

02.05.2013, 13:09 Heures
Signaler un abus 25 Recommandation 2

Je suis surpris de lire un tel article, en effet, présent hier soir à Genève, j'ai trouvé son concert très bon. C'est drôle, j'étais au premier rang et pourtant je n'ai pas 20 ans comme beaucoup de personnes autour de moi. Encore un de ces articles qui manque d'objectivité écrit par une personne n'aimant pas l'artiste, ces gens la ferait mieux de s'abstenir... Répondre


Pat Petit-Jean

02.05.2013, 12:58 Heures
Signaler un abus 11 Recommandation 0

Que penser de la part de vos professionels de la musique ... quand on se souvient que la prestation plus que médiocre de Dylan en novembre 2011 avait été encensée par la TG ... ? Répondre



Septième édition pour le guide «A Table»

Téléchargez l'application