Ordinateurs, tablettes et liseuses investissent la Cité

BibliothèqueLiseuses, jeux vidéo et applications informatiques font désormais partie de l’offre de la bibliothèque de la Cité. Cette nouvelle palette de prestations est disponible dès vendredi dans le nouveau Labo Cité créé par la Ville de Genève.

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

Imaginé par les sections Architecture d’intérieur et Communication visuelle de la HEAD, le nouvel espace, situé au rez-de-chaussée, se veut modulable et accessible à tous. Neuf ordinateurs, quarante tablettes et six liseuses sont à disposition du public. Des zones de détente munies d’un filet de lecture ou d’une maisonnette dédiée aux jeux vidéo rendent les lieux ludiques et conviviaux.

Guidés par des bibliothécaires formés spécialement à ces nouvelles technologies, les utilisateurs ont désormais accès à un panorama des ressources informatiques existantes en matière de documentation, de culture et de loisirs. Ces prestations numériques élargissent les champs de recherche et complètent l’offre traditionnelle de la bibliothèque.

De nombreux journaux peuvent être téléchargés gratuitement directement sur les ordinateurs ou téléphones des usagers, et ces derniers ont même la possibilité d’emprunter les tablettes grâce à leur carte d’utilisateur de la bibliothèque. Labo Cité propose également des conférences et des débats ainsi que des ateliers d’initiation à la création artistique et à la production de contenus sur Internet.

Autre grande nouveauté, l’accès aux livres numériques devrait être possible dans les semaines à venir. Un certain nombre d’ouvrages seront téléchargeables sur place ou à distance. Le prêt fonctionnera pour une durée déterminée, comme pour les livres classiques.

«Les technologies évoluent. Les bibliothèques ne pouvaient pas l’ignorer», indique le maire de la Ville de Genève en charge de la culture, Sami Kanaan. «Il s’agit vraiment d’un lieu d’expérimentation permettant d’imaginer la bibliothèque de demain et de savoir comment introduire le numérique dans ces institutions, indique la directrice des Bibliothèques municipales, Véronique Pürro. C’est un outil idéal pour voir la réaction du public et c’est le premier laboratoire de ce type entièrement consacré au numérique en Suisse.»

L’espace est temporaire. Il devrait disparaître au printemps 2015, lors de la réouverture de la bibliothèque, actuellement fermée pour rénovation. Les nouvelles technologies devraient ensuite rejoindre les livres réels dans les étages de l’institution, selon un dispositif qui sera décidé grâce à l’expérience Labo Cité.

(TDG)

Créé: 19.09.2014, 19h05

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

Caricatures

Mc Sorley ne sera plus que manager du GSHC
Plus...