La librairie Le Parnasse fait la fête et crie à l’aide

Fête de soutien Tout le week-end, des auteurs liront des extraits de leur livre à la librairie, qui peine à renflouer ses caisses.

Les Amis de la librairie Le Parnasse autour des propriétaires, Carine Fluckiger et Marco Dogliotti.

Les Amis de la librairie Le Parnasse autour des propriétaires, Carine Fluckiger et Marco Dogliotti. Image: Steeve Iuncker-Gomez

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

Un programme digne d’un festival. Quelque 34 auteurs régionaux se succéderont ce week-end à la librairie Le Parnasse pour lire des extraits de leurs textes. Mais cette faste programmation a des accents de chant du cygne. En effet, la librairie va mal, et cette fête de soutien organisée par l’Association des amis de la librairie Le Parnasse a pour but de tirer le signal d’alarme. A l’interne, on craint de devoir mettre la clé sous la porte.

Comment en est-on arrivé là? Le propriétaire Marco Dogliotti – associé à Carine Fluckiger – nous raconte: «Nous avons enchaîné plusieurs périodes difficiles. Après l’an 2012, très compliqué pour le marché du livre en Suisse, nous avons eu une mauvaise année en 2013, que nous ne nous expliquons pas. C’est donc avec une trésorerie déjà bien entamée que nous avons commencé 2014, année de rénovation du bâtiment où nous sommes. Nous nous sommes repliés dans une moitié du magasin. Moins de stock, moins de visibilité, et donc moins de clients…»

Pour parer à ces pertes, le commerce a dû se séparer de tout le personnel engagé et ne demeurer qu’à deux associés. La librairie a également cessé de former des apprentis. Elle a fait des appels à dons, a obtenu une aide publique et le soutien d’une fondation privée, ainsi que des dons provenant des membres de l’association créée en 2015. Mais ces aides ont servi à stopper l’hémorragie plus qu’à remettre à flot la librairie. «Il nous faudrait un petit miracle», soupire Marco Dogliotti. Soit concrètement 150 000 francs.

Multipliant les rencontres d’auteurs et les lectures en librairie durant l’année, le responsable reste persuadé qu’il y a une place pour Le Parnasse à Genève. «Des endroits assurant mixité sociale et intergénérationnelle autour de la culture, il n’y en a pas mille. Après la fermeture de Descombes et Prior ces dernières années, nous ne sommes plus beaucoup de libraires indépendants à Genève.»

Fête de soutien Librairie Le Parnasse, sa et di de 11 h à 18 h 30, rue de la Terrassière 6, 1207 Genève, 022 736 27 26.

(TDG)

Créé: 21.09.2016, 18h01

Articles en relation

Les amis de la librairie Le Parnasse se mobilisent

Crowdfunding Situé à la Terrassière, le commerce en appelle aux dons pour surmonter ses difficultés financières Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

Caricatures

Macron vainqueur
Plus...