La France cherche 16 millions pour conserver un «trésor»

Beaux-artsSi la Pologne a mis le prix pour s’offrir son Léonard en décembre, Paris se donne trente mois pour réunir celui d’un dessin inédit.

Le Saint-Sébastien attribué à Léonard de Vinci (19,3 x 13 cm) avec au verso des compositions géométriques et des écritures inversées.

Le Saint-Sébastien attribué à Léonard de Vinci (19,3 x 13 cm) avec au verso des compositions géométriques et des écritures inversées. Image: TAJAN

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

Quatorze dessins sortis de nulle part ou presque puisque conservés par un particulier en héritage d’un père bibliophile et, parmi eux… une feuille à l’encre et au crayon représentant saint Sébastien, les mains dans le dos, ligoté à un arbre. D’experts en experts, l’expressivité du trait trouble, sa vigueur interpelle, il pourrait même être le fait d’un gaucher et, c’est là que la fébrilité monte d’un cran encore, le spectre se rétrécit à la Renaissance, le plus célèbre s’appelle Léonard de Vinci. Le verso, comportant des écritures inversées comme des compositions géométriques, confortera les yeux aguerris aux caractéristiques et aux singularités de l’œuvre du Toscan. Mais pour asseoir leur enthousiasme, la maison de ventes parisienne Tajan, qui a reçu le portefeuille en dépôt, et le spécialiste Patrick de Bayser traversent l’Atlantique pour obtenir l’avis de la spécialiste des dessins de Vinci rattachée au Metropolitan Museum de New York. Auteure de notices scientifiques sur deux autres Saint Sébastien de Léonard de Vinci – l’un est conservé à Bayonne, l’autre à Hambourg –, Carmen C. Bambach confirme l’attribution en ajoutant dans une interview au Figaro qu’il s’agissait de son saint Sébastien «le plus abouti».

La belle histoire révélée mi-décembre a désormais une suite! Et si les regards se sont tous tournés vers le Louvre, si la presse a relayé les espoirs de ceux qui voient bien entrer le dessin dans ses collections, les experts de la grande maison n’ont pas encore pipé mot. Mais… l’Etat français vient de prendre les premières dispositions en classant le dessin trésor national. Le titre n’a rien d’honorifique, il empêche tout simplement la feuille attribuée à Léonard de Vinci de sortir de France et laisse trente mois pour réunir la somme demandée par le vendeur, soit 16,1 millions de francs.

Coïncidence, à la fin de l’année dernière, c’est la Pologne qui s’offrait un cadeau sans prix – seules quelques indiscrétions donnent la valeur assurance à hauteur de 350 millions d’euros – pour conserver La dame à l’hermine. L’huile, l’une parmi la petite vingtaine de peintures aujourd’hui attribuées au maître toscan, appartenait à la Fondation Czartoryski à Cracovie. (TDG)

(Créé: 11.01.2017, 17h44)
Publicité

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

Caricatures

Xi Jinping en Suisse
Plus...