«Elle/s» dépèce l’identité féminine

ThéâtreEntre humour et tension, trois filles jouent avec les diktats de la beauté à l'Etincelle.

Aurélie La Rocca, Marie-Emmanuelle Perruchoud et Alexandra Marcos, filles indociles, défont les codes de la féminité.

Aurélie La Rocca, Marie-Emmanuelle Perruchoud et Alexandra Marcos, filles indociles, défont les codes de la féminité. Image: A. BERING

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

Au départ, il y a deux comédiennes issues de l’Ecole Serge Martin. En tant qu’êtres de représentation, elles s’intéressent naturellement aux codes de la féminité. A la lecture de Beauté fatale, par l’essayiste genevoise Mona Chollet, elles s’emballent pour tout ce qui touche à la question de l’image et des diktats qui la modèlent. Après une première création, voici Marie-Emmanuelle Perruchoud et Aurélie La Rocca – dont la FG Cie rallie encore Alexandra Marcos – sur les rails de Elle/s, un «cabaret kaléidoscopique» dont elles confient la mise en scène à Lefki Papachrysostomou. A travers Antigone, Histoires d’hommes ou Les Bacchantes, celle-ci a l’habitude de fusionner textes dramatiques et phénomènes de société: elle est tout indiquée pour diriger le projet.

Prisonnières d’un labyrinthe de miroirs déformants, les interprètes évoluent au gré de tableaux thématiques entre jeu d’actrice et réalité de femme, dans un univers évoquant le cinéma de David Lynch. Le métier de comédienne éclaire alors le vécu individuel, et l’enfermement auquel conduit toute soumission au désir des autres. Au final, les thèses développées dans Beauté fatale passées au crible du travail de plateau, on assiste à une mue drolatique: une peau tatouée de conformité qu’on laissera derrière soi.

Elle/s L’Etincelle, Maison de quartier de la Jonction, jusqu’au 24 juin, 077 451 27 90. Ce samedi 17 à 17 h 30, rencontre avec l’auteure Mona Chollet (TDG)

Créé: 16.06.2017, 17h53

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

Caricatures

Canicule: la riposte
Plus...