Producteur et cinéaste suisse, Christian Davi n’est plus

HommageRéalisateur de nombreux documentaires, cofondateur de la société Hugofilm, il avait 49 ans.

Christian Davi, réalisateur et producteur, avait 49 ans.

Christian Davi, réalisateur et producteur, avait 49 ans. Image: DR

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

C’est avec une certaine stupeur qu’on a appris le décès du producteur et cinéaste Christian Davi, qui nous a quittés le 19 mars dernier, peut avant 49 ans à Zurich des suites d’une grave maladie.

Avec la disparition de Christian Davi, le cinéma suisse perd un jeune producteur engagé et pugnace qui avait su s’imposer dans un paysage où faire son trou devient de plus en plus difficile.

Cofondateur de la société de production Hugofilm, il était également très actif dans plusieurs groupements consacrés à la politique du cinéma suisse. A travers Hugofilm, Christian Davi a aussi œuvré de manière ciblée pour une nouvelle génération de cinéastes suisses. Avec Chrieg de Simon Jaquemet et Aloys de Tobias Nölle, Hugofilm avait produit deux premiers films suisses très remarqués au plan international.

Entre les documentaires qu’il a réalisés et les films qu’il a produits, Christian Davi laisse ainsi une vaste œuvre qui a été présentée et honorée dans des festivals du monde entier. Né en 1967 à Zurich où il a fait des études en sciences naturelles et environnementales, Christian Davi a également été coauteur et acteur dans diverses troupes de théâtre à Zurich. Il a étudié le cinéma de 1991 à 1996 à Lausanne et a ensuite travaillé en tant que réalisateur et producteur indépendant tout en enseignant à l’ECAL de Lausanne.

En 2002, Christian Davi a fondé avec Christof Neracher et Thomas Thümena Hugofilm Productions. Vitus (2006) de Fredi Murer, avec Bruno Ganz, le premier film produit par cette jeune société, compte?à ce jour parmi les titres suisses ayant connu le plus grand succès internationalement.

En qualité de réalisateur, Christian Davi a collaboré, entre autres, aux films collectifs ID Swiss (1999) et Downtown Switzerland (2004) et assuré la mise en scène des documentaires Gopf in Africa (2001) et Die Regierung – Montag, Dienstag, Mittwoch und zurück (1998). Avec ce dernier, il avait gagné le Prix du cinéma suisse.

(TDG)

(Créé: 25.03.2016, 17h57)

La rédaction sur Twitter

Restez informé et soyez à jour. Suivez-nous sur le site de microblogage

Publicité

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

Caricatures

Herrmann en vacances
Plus...