La Une | Lundi 22 septembre 2014 | Dernière mise à jour 22:53
Tromperie

Le «baiser de Times Square» n'avait rien de romantique

Par Christine Talos. Mis à jour le 05.10.2012 3 Commentaires

La célèbre image du joli marin embrassant fougueusement une infirmière en 1945 à New York cache en réalité une agression sexuelle, rappelle un blog.

Le fougueux baiser n'était pas un baiser d'amoureux.

Le fougueux baiser n'était pas un baiser d'amoureux.

Signaler une erreur

Vous avez vu une erreur? Merci de nous en informer.

Partager & Commenter

C'était l'image même du romantisme, symbole de la fin de la Deuxième Guerre mondiale. Sur ce cliché qui a fait le tour du monde, un marin embrassait fougueusement une infirmière le jour de la victoire américaine sur le Japon, en plein Times Square à New York.

Mais la réalité semble bien loin du rêve vendu par cette photo réalisée par le photographe Alfred Eisenstaedt, du magazine Life. Une internaute, du blog Crates and Ribbons, a rappelé que les protagonistes de la photo s'étaient fait connaître pour un livre sorti en mai dernier, «The Kissing Sailor». Selon la blogueuse, repérée par le site Slate.fr, il s'agirait d'une assistante dentaire, Greta Zimmer Friedmann, et du marin George Mendonsa. Hic: le baiser n'a rien à voir avec celui qu'échangeraient deux amoureux qui se retrouvent. Il s'agirait d'une agression sexuelle.

En effet, Greta Zimmer a raconté avoir été attrapée par le marin qu'elle ne connaissait pas du tout. «Avant que je ne comprenne ce qui se passait, je me suis retrouvée enserrée dans un étau», a-t-elle raconté. Selon elle, l'homme avait bu pour fêter la victoire américaine avec sa petite amie. Il s'agissait donc du baiser d'un homme ivre sur une femme non consentante.

Selon Slate, ce n'est pas la première fois qu'une image témoigne d'une fausse réalité. En effet, la célèbre photo des ouvriers mangeant sur une poutre métallique, les pieds dans le vide, était en réalité une publicité pour le Rockefeller Center.

(Newsnet)

Créé: 05.10.2012, 17h24

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

Caractères restants:

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

3 Commentaires

Martial Callair

05.10.2012, 22:51 Heures
Signaler un abus 14 Recommandation 12

Les Américains, c'est bien connu, sont capables de beaucoup de choses, surtout de bêtises et d'absurdité. De telles rubriques on en lit quotidiennement! Répondre


hung52 nguyen

06.10.2012, 12:04 Heures
Signaler un abus 3 Recommandation 19

Quel est le problème si la femme ne portait pas le plaint contre cet marin et peut être elle s'était embrassée par d'autre ce temps là. En présence, c'est pareil, si un act intime au milieu public dont l'un de deux ne porte pas la plaint donc, il n'y a de problème. Nous somme encore plus puritain que les gens à cette époque? Nous avons jugé avec idée de 200 ans passée comme le droit de l'homme. Répondre



Genève au fil du temps

Service clients

  • Abonnements et renseignements
    Nous contacter
    lu-ve 8h-12h/13h30-17h
    Tél. 0842 850 150, Fax 022 322 33 74
    Depuis l'étranger: +41 22 322 33 10
    Adresse postale: Service clients
    CP 5306 - 1211 Genève 11