Quand la guerre froide se propage jusqu’au Chili

Cinéma«Neruda» déroule la vie du poète et politicien en évitant les travers du biopic.

L’acteur chilien Luis Gnecco campe l’artiste communiste Pablo Neruda.

L’acteur chilien Luis Gnecco campe l’artiste communiste Pablo Neruda. Image: FILMCOOPI

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

Pablo Larraín aime triturer l’histoire récente du Chili. Celle qui gratte, fouillant tant les dérives de la religion (El Club) que celles de la dictature et de sa transition démocratique (Santiago 73, post mortem, No). Le réalisateur a pourtant «mis des années à accepter» l’idée émise par son frère de producteur: raconter Pablo Neruda. Parce que l’immense poète et politicien engagé est dans l’ADN de la république andine. «Les mots qu’il a écrits sont devenus le langage identitaire de notre société, encore aujourd’hui», raconte-t-il au téléphone, mains libres, entre deux coups de volant.

Cela tombe bien, parce que Neruda est «un road movie. Mais aussi un western, une comédie noire et un biopic qui n’en est pas un.» On ne cherchera donc pas forcément toutes les vérités dans la traque du sénateur déchu pour «traîtrise» par un flic aussi fascisant que fasciné. Le fidèle Gael García Bernal est cet inspecteur Clouseau aussi maladroit qu’inquiétant, qui refuse de n’être qu’«un personnage secondaire». Luis Gnecco, lui, est l’artiste communiste en fuite, futur Prix Nobel de littérature (1971), qui s’amuse tout en gourmandise ironique de sa propre tragédie.

Le film est sur ce fil: un poème visuel qui danse avec la réalité pour s’éloigner du phantasme de la reconstitution fidèle. Comme ces dialogues découpés en plans dans une enfilade de décors différents. Ou même ces scènes volontairement à contre-jour. De cette poursuite sortira pour de vrai el Canto General. Plus de 15 000 vers dans une œuvre gargantuesque et protéiforme, témoin d’un temps où les géants des lettres n’hésitaient pas à s’engager dans la chose publique.

Antibiopic (Chili/Argentine/France/Espagne, 108’)

(TDG)

Créé: 04.01.2017, 11h13

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

Caricatures

Genève championne suisse des vols de voitures
Plus...